: n°1 de l’accompagnement des créateurs et dirigeants de petites entreprises. Découvrez nos services 
Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

L’info pratique
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Infos pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer

La comptabilité de l'artisan

Les artisans qui exercent à titre individuel (imposition à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des BIC), doivent en principe tenir une comptabilité commerciale. Cette obligation de tenir une comptabilité d'engagement est toutefois assouplie pour les entrepreneurs individuels qui relèvent du régime “micro-entreprise”, ou du régime simplifié. Découvrez les différentes comptabilité à tenir selon votre régime d'imposition.

Micro-BIC : obligations comptables allégées

Sauf option contraire, sont soumis, en 2009, au régime fiscal dit du " Micro-BIC " : les artisans dont le chiffre d'affaires annuel HT n'excède pas 32 000 € et les commerçants dont le chiffre d'affaires annuel HT n'excède pas 80 000 €.

Si tel est votre cas, vous pouvez tenir une simple comptabilité de trésorerie qui enregistrera les recettes effectivement perçues et les dépenses réellement payées. Vos obligations comptables sont ainsi limitées à la tenue d'un livre journal mentionnant le détail journalier et individualisé des recettes et d'un registre détaillant les achats.
Ces documents, qui ne sont soumis à aucun formalisme particulier, doivent aussi indiquer l'identité de vos clients et fournisseurs.
Si vous bénéficiez de la franchise en base de TVA, vos factures doivent comporter la mention “TVA non applicable, article 293 B”. Vous êtes en revanche dispensés d'établir annuellement un bilan et un compte de résultat. 

Régime réel simplifié : comptabilité simplifiée

Sont soumis au régime fiscal dit du " Réel simplifié " les artisans dont le chiffre d'affaires HT est supérieur à 32 000 € mais inférieur à 230 000 € et les commerçants dont le chiffre d'affaires HT est supérieur à 80 000 € mais inférieur à 763 000 €.
La comptabilité des entrepreneurs relevant de ce régime doit être complète, régulière et appuyée sur des pièces justificatives.

Cette obligation nécessite de tenir un livre journal, un grand-livre et un livre d'inventaire.
Pour établir ces documents, vous pouvez toutefois appliquer, sur option exprimée sur votre déclaration de résultats transmise à l'administration fiscale, une comptabilité simplifiée.
Cette comptabilité simplifiée vous permet de tenir, en cours d'exercice, une comptabilité de trésorerie des recettes encaissées et des dépenses payées et de n'enregistrer les créances et les dettes qu'à la clôture de l'exercice. Sur le plan fiscal, les artisans soumis au régime simplifié doivent souscrire chaque année une déclaration simplifiée qui doit comprendre notamment un bilan et un compte de résultat simplifié. Ils sont dispensés d'établir un bilan annuel si leur chiffre d'affaires ne dépasse pas 153 000 € pour les prestataires de services.

Régime réel normal : comptabilité complète

Sont soumis au régime fiscal dit du "réel normal" les artisans dont le chiffre d'affaires HT est supérieur à 230 000 € et les commerçants dont le chiffre d'affaires HT est supérieur à 763 000 €.
Ils doivent alors adopter une comptabilité complète, régulière et appuyée sur des pièces justificatives.
 
Cette obligation implique :

  • La tenue d’une comptabilité d'engagement

  • De procéder à l'enregistrement comptable de toutes les opérations affectant l'exploitation, en respectant les codifications du Plan Comptable Général

  • De réaliser chaque année un inventaire afin de contrôler la valeur des éléments d'actifs et de passifs de l'exploitation

  • D'établir des comptes annuels à la clôture de l'exercice, c'est-à-dire un bilan, un compte de résultat ainsi que des annexes.


Les documents comptables qui doivent être tenus sont les suivants :


  • Un livre journal qui enregistre toutes les opérations de façon chronologique ;
  • Un grand-livre qui récapitule toutes les opérations du livre journal en les classant par compte (compte clients, compte fournisseurs, compte caisse…) ;
  • Un livre d'inventaire sur lequel sont retranscrits les documents de fin d'exercice : le bilan annuel, le compte de résultat, l'annexe.


Petite-entreprise.net peut vous aider à faire le bon choix, grâce à sa sélection de professionnels spécialisés. L'un d'eux est proche de chez vous, vous souhaitez le rencontrer ? Laissez-nous vos coodonnées.


1 question
= 1 réponse en 24h

Ces Correspondants Locaux peuvent vous aider

Conseil et missions d'assistanat

Paris (75)
À 1 km de chez vous
Correspondant Local
pe.net

Expert en organisation entreprise

Paris 4ème AR (75)
À 1 km de chez vous
Correspondant Local
pe.net

Plus d’infos pratiques sur le même sujet

Bilan : définition de Bilan

Comme toute entreprise qui réalise une activité et qui a des mouvements financiers (achat, vente..), vous devez constituer un document comptable...

Réagissez, postez vos commentaires :

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Soyez le premier à commenter cette article