Quel patron êtes-vous ?

fiches pratiques

Financement - Trésorerie - Prévisionnel


M'abonner à la newsletter

La franchise corner

Fiche Pratique publiée le Vendredi 30 novembre 2012

La franchise corner, plus connue sous le nom anglo-saxon de "shop in shop" est un concept né dans les années 90. L’idée est de capturer le trafic dont dispose un magasin pour son propre avantage. Ainsi, un "petit" magasin s’installe dans un autre pour promouvoir et surtout vendre des produits similaires ou complémentaires à ceux du magasin hôte.
On voit souvent cette pratique se faire dans les secteurs des cosmétiques et du prêt-à-porter, lesquels cohabitent aisément dans les grands magasins. Mais malgré une concurrence farouche, cette cohabitation constitue une sorte d’émulation qui va dans l’intérêt de tout le monde, marques et consommateurs.

 

Comment ça se passe l'ouverture d'une franchise corner ?

Pour ouvrir une franchise corner, certaines règles, applicables à presque tous les secteurs, sont à suivre :

  • Le franchisé doit correspondre aux critères fixés par le franchiseur
  • Le corner doit être conforme aux normes d'aménagement de magasin du franchiseur (code couleur...)
  • Le personnel y compris le franchisé doit être au niveau et s'engage à suivre des formations dans ce sens


Même si les contraintes sont assez importantes, il n’empêche que les avantages sont de tailles. En effet, le franchisé peut tirer profit de l’image de la marque à moindre coût, car l’investissement n’est pas aussi important que pour une franchise « complète ».

Avantages et inconvénients pour le franchiseur

Avec la franchise corner, le franchiseur peut multiplier les points de vente à moindre coût en plus d’assoir son image de marque. Sans oublier les possibilités d’extension et de développement que présente cette opportunité.

Quant aux inconvénients, le franchiseur peut ne pas disposer d’un espace suffisant ce qui peut nuire à son image de marque.

Franchise corner et loi

Juridiquement parlant, la franchise corner est une franchise classique en version allégée. La relation entre le franchiseur et le franchisé est formalisée par le droit d’exploiter la marque. C’est le franchiseur qui fixe le mode opératoire de la commercialisation des produits ainsi que l’aménagement du corner. Ainsi, malgré que le fait que la franchise corner se caractérise par une certaine souplesse par rapport à la franchise classique, elle repose tout de même sur des bases formelles. Concrètement, la franchise corner est soumise à la loi Doubin et le franchiseur doit fournir au franchisé un contrat sous forme de document dans lequel il mentionne toutes les contraintes et les atouts du concept.





Note de cette Fiche Pratique :
8.0 sur 10 note basée sur 1 évaluation.

Notez cette Fiche Pratique :




Vous aimez cette fiche ? Partagez-la !
J'en veux + tout de suite !

Répertoire National
des Pros du Conseil

Je contacte un pro à proximité



Les questions et les commentaires des internautes
    Aucun commentaire

Réagissez, posez vos questions :

Nous recevons de multiples commentaires qui sont tous validés par Prospérine. Nos correspondants sont là pour répondre à vos demandes, n'hésitez pas à les solliciter !