Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer

Baromètre Petite-Entreprise.net - Septembre 2015

Publié le vendredi 18 septembre 2015

Les mesures de la loi Macron, censées accélérer l'activité économique du pays, sont accueillies tièdement par les dirigeants des petites entreprises. Pas de tollé, ni de réelle adhésion sur une loi qui, semble-t-il, ne répond que modestement aux attentes de cette population d'entrepreneurs. Une exception : le travail du dimanche est, quant à lui, plutôt bien accepté.

Vous pouvez également consulter le baromètre de septembre 2015 en PDF en cliquant ici.

Une loi finalement mal connue des dirigeants de TPE

Premier constat, les mesures concernant les TPE/PME sont mal connues par les dirigeants de TPE, qui sont pourtant les principaux intéressés : 28% déclarent ne pas vraiment connaître le contenu de ces mesures, et 57% pas du tout !

Investissement et charges, les deux leviers à privilégier

Dans les mesures citées dans l’enquête, celle favorisant l’investissement (possibilité d’amortir 140% de la valeur de certains investissements pendant un an) est la plus plébiscitée par les TPE. Au-delà des effets réels de la mesure, c’est l’intérêt pour la relance de l’investissement qui prévaut chez les dirigeants interrogés. D’eux-mêmes, ces dirigeants souhaitent à 51% une baisse des charges salariales et patronales comme mesure prioritaire «s’ils étaient à la place du Ministre».


Une exception : le travail du dimanche est plutôt bien accepté

Si le thème peut avoir créé des dissensions entre commerces de proximité et autres commerces, les TPE dans leur ensemble voient plutôt d’un bon oeil le fait de pouvoir faciliter le travail le dimanche. Si 21% estiment que 12 dimanches dans l’année est un bon chiffre, 42% souhaiteraient même aller plus loin. A noter que l’impact pour les TPE, au stade de cette enquête, est faible puisque 72% des interrogés considèrent que l’ouverture du dimanche dans certains secteurs n’a pas d’impact sur leur activité.

Vous pouvez également consulter le baromètre de septembre 2015 en PDF en cliquant ici.


Publicité

Soyez le premier à commenter cette article