Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer

Quelle est la journée type d'un consultant en entreprise ?

Publié le mardi 26 avril 2016, mis à jour le mardi 26 avril 2016
Il n’y a pas de journée type du consultant d’entreprise. Aucune routine dans ce métier qui doit s’adapter tous les jours, tous les mois, tous les ans, à de nouvelles situations, de nouveaux clients, de nouveaux enjeux. Mais on peut tout de même synthétiser, schématiser le travail d’un consultant d’entreprise, pour vous montrer comment doit se décomposer l’organisation du travail en consulting.

Les mails, l’agenda, la veille. 

Il est 8h et en buvant son café le consultant allume son ordinateur. Il sirote sa boisson tranquillement en vérifiant ses mails, répondant à quelques-uns, classant les autres, étiquetant certains pour y répondre plus tard.

Suite à cela, il met à jour son agenda en ligne, synchronisé avec son smartphone évidemment, et éventuellement son logiciel CRM (gestion de la relation client) : prendre RDV avec untel, rechercher des infos sur tel sujet pour répondre à tel mail plus tard, avancer le rendu de telle ou telle mission, etc.

Une fois cela fait, le consultant a fini son petit déjeuner. Il est 10h, il passe à la veille. Ses abonnements à des flux RSS et les newsletters de ses blogs et magazines professionnels préférés lui servent dès le réveil de nombreux articles sur son métier, l’économie, l’entrepreneuriat, des travaux divers, des nouvelles tendances en management/gestion/etc. Bref, il fait sa veille pour se tenir à jour et noter dans un coin de son agenda qu’il doit approfondir sa connaissance de tel ou tel point technique qu’il a survolé dans ces articles. Il est déjà presque 12h. Il prend une pause pour digérer l’information et se dégourdir les jambes avant d’attaquer une tâche autrement plus exigeante.

Les missions clients

12h, le consultant reprend une mission client. Il épluche factures d’achat, factures de vente, bilans commerciaux et comptables, classe, organise, pour mettre en relation tous ces éléments, de manière à en faire ressortir du sens, quelque chose qu’il pourra exploiter pour analyser l’entreprise et y déceler failles, faiblesses et forces. Tel contrat a nécessité beaucoup trop de dépenses imprévues, tel service utilise beaucoup trop de consommables, telle stratégie commerciale a manqué de pertinence et, donc, de performance, etc. C’est un travail de fourmi, d’archiviste d’abord, puis d’universitaire ensuite.

Vers 15h, il doit faire une pause dans son travail d’archiviste pour lancer sa prospection : il reprendra la mission client plus tard, vers 18h, pour finir à 21h.

La prospection

De 15h à 18h, le consultant fait le tri dans les demandes de devis qu’il a reçues via son site internet. Il cherche des données sur les entreprises concernées, les classe par priorité puis appelle les dirigeants, un par un, pour en savoir plus et prendre rendez-vous. Il met à jour son agenda.

Lors d’une mission pour un client, il s’est rendu compte qu’un des fournisseurs avaient sans doute besoin de son expertise. Il fouille de ce côté-là : il sait qu’il pourra être recommandé par son client et il sait aussi que ce fournisseur a besoin d’aide. Il commence à rédiger les bases de son argumentaire, il répète un peu pour s’assurer qu’il est au point. Il contactera ce prospect demain : il est presque 18h, il va falloir se remettre aux missions clients.

Avant d’éteindre la lumière, dans son lit, le consultant lira encore quelques articles professionnels, issus de grands cabinets, de chercheurs ou de magazines spécialisés, sur les sujets qu’il a rencontrés lors de sa veille matinale, pour se former, continuellement, et rester au top pour ses clients. Il est minuit, il éteint et s’endort en pensant à ses missions clients.

Une décomposition plutôt au mois qu’à la journée !


Nous avons tenté de faire rentrer toutes les tâches du consultant dans une seule journée mais, en réalité, la plupart de ces tâches s’étalent dans le mois. Certes, le conseiller en entreprise effectuera vraiment de la veille, des missions clients, de la prospection et travaillera sur sa propre communication, mais il le fera plutôt de manière étalée, certaines journées étant réservées aux missions clients ou à la prospection, par exemple.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article