Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer

Audit externe de l'entreprise : définition, quand le réaliser et pourquoi ?

Publié le jeudi 31 mars 2016, mis à jour le jeudi 31 mars 2016
Craint par les entreprises qui y sont contraintes, méprisé par celles qui ne savent pas ce qu’il signifie et implique, attendu avec impatience par les entrepreneurs, confiants dans leur entreprise, qui cherchent à la vendre, l’audit externe est une analyse de l’entreprise qui permet à la fois d’en donner une image la plus juste possible, mais aussi d’en déceler les faiblesses. Le point sur l’audit externe par Petite-entreprise.net.

Audit externe : définition

L’audit externe est un examen a posteriori, par un intervenant extérieur :

  • Des livres comptables, du système financier et de l’état financier pour ce qui concerne l’audit financier
  • Des techniques de gestion, des domaines fonctionnels, du système d’information, des indicateurs commerciaux pour l’audit opérationnel

Il s’agit donc d’une analyse, fondée sur la lecture de tous les documents et indicateurs de l’entreprise, qui permet d’en établir une « photographie » objective, mais aussi dynamique puisque les auditeurs externes analysent également les évolutions de l’entreprise sur 3 ans en général.

Les entreprises du CAC 40 sont par exemple obligatoirement auditée chaque année pour vérifier les comptes qu’elles établissent elles-mêmes. L’idée est de s’assurer que l’entreprise ne cache rien ou n’essaye pas de maquiller certains dysfonctionnements. Et c’est une des raisons pour lesquelles de nombreux entrepreneurs craignent les audits.

Quand et pourquoi faire faire un audit extérieur ?

Et pourtant, pour une entreprise en bonne santé et qui n’a pas grand-chose à cacher, un audit externe peut être au contraire un excellent moyen d’apporter du crédit auprès d’investisseurs, de banquiers ou de partenaires. Ce qui est d’ailleurs une des raisons de procéder à un audit externe de son entreprise. Si, par exemple, vous souhaitez effectuer une levée de fonds auprès d’investisseurs ou si vous demandez un prêt important à une ou plusieurs banques, il y a fort à parier que l’on vous demandera de vous soumettre à un audit externe. Et même si on ne vous le demande pas, vous avez tout intérêt à initier la démarche vous-même pour appuyer votre dossier et convaincre ces investisseurs et financeurs !

Il en va de même quand on cherche à vendre son entreprise : pour la vendre plus vite et mieux, le plus simple est de donner toutes les clés à son acheteur. Pour cela, faire procéder à un audit au préalable est un excellent outil :

  • A l’issue de l’audit externe, le consultant peut procéder à une évaluation juste du prix de vente de l’entreprise ;
  • Il peut déceler des points faibles à corriger pour augmenter la valeur de l’entreprise.

C'est la troisième et dernière raison de procéder à un audit externe : que ce soit lors de l’audit financier ou de l’audit opérationnel, l’auditeur peut déceler, dans son analyse, des failles, des faiblesses et élaborer des préconisations pour les corriger. Ainsi, l’audit externe peut donner les outils, les clés, pour rendre votre entreprise plus rentable !

Si vous êtes dans l’une de ces situations, n’hésitez pas à utiliser le service de mise en relation de Petite-entreprise.net pour prendre contact avec un auditeur proche de chez vous.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article