Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer

Patrons dans l'impasse : ne restez pas seuls

Publié le lundi 16 novembre 2015, mis à jour le lundi 16 novembre 2015

Il existe un syndrome tragique, peu connu et pourtant fréquent chez les chefs d’entreprise qui rencontrent des difficultés : les 3D, pour Dépression, Dépôt de bilan, Divorce. Or, face à des difficultés, des solutions existent pour éviter de tomber dans cette spirale infernale. L’une d’elles, la principale, est pourtant simple à mettre en œuvre : ne pas rester seul.

Suivez nos conseils.

Le réseau domestique : la première aide

Bien souvent, quand ils font face à des difficultés, les chefs d’entreprise gardent leurs problèmes pour eux. Ils n’en parlent pas à leurs conjoint(e)s, à leurs amis, à leurs proches. Trop fiers, trop concentrés sur leurs problèmes, trop soucieux de ne pas ennuyer les autres, trop soucieux de préserver les autres de leurs angoisses ou, pire, pas assez conscients de la gravité de la situation, les dirigeants d’entreprise ont trop le réflexe de rester seuls face à leurs difficultés alors que parfois, le simple fait d’en parler permet de faire redescendre la pression, pour affronter les difficultés avec plus de sérénité, plus de recul, plus d’efficacité.

On en parlait dans notre fiche sur le stress du dirigeant et sur la dépression patronale : la communication avec ses proches est primordiale quand on rencontre des difficultés, pour éviter le pire. C’est aussi une manière de préserver ses proches : il vaut mieux en parler avant qu’ils découvrent brutalement, par le dépôt de bilan par exemple, que les choses n’allaient pas.

L’expert-comptable : l’aide technique

Mais discuter avec ses proches, s’épancher, faire retomber la pression ne fait pas tout. Loin de là. Il faut aussi mettre en œuvre des démarches pour faire face aux difficultés. Et pour cela, l’expert-comptable reste le premier partenaire.

C’est au départ un diagnostic de l’état de santé de l’entreprise qu’il peut réaliser pour établir une photographie. Cette dernière permet de déceler les problèmes qui peuvent être résolus immédiatement par quelques aménagements (réduction des dépenses, optimisation des frais, etc.) et de déterminer la gravité des difficultés rencontrées.

C’est enfin l’expert-comptable qui pourra rediriger le chef d’entreprise vers des dispositifs de soutien aux entreprises en difficultés, et l’accompagner dans l’établissement de ses dossiers, voire ses rendez-vous.

Les dispositifs publics : les aides au redressement

Car il existe de nombreux dispositifs publics qui ont justement pour objectif de venir en aide aux entrepreneurs qui rencontrent des difficultés. Centres d’Informations sur la Prévention (CIP), Médiateur du crédit, URSSAF (eh oui, même l’URSSAF dispose d’un service dédié à l’accompagnement des entreprises en difficultés !), etc. Même si, face à la fiscalité et aux cotisations sociales, les petits patrons ont l’impression qu’on cherche leur perte, en réalité, l’Etat n’a pas intérêt et ne veut pas que les entreprises ferment : moins de croissance, moins d’emploi, moins de recettes, etc. L’Etat a tout intérêt à aider les entreprises en difficultés et a mis en place des structures destinées à les aider. Malheureusement, ces dispositifs sont généralement inconnus des patrons.

Voilà pourquoi l’expert-comptable est le partenaire privilégié des patrons dans l’impasse.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article