Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Transport de marchandises : Le business plan

Publié le mardi 30 janvier 2018
Vous avez un projet de création d’entreprise dans le domaine du transport de marchandises et de colis ? Félicitations ! 
Vous devez maintenant anticiper toutes les formalités administratives et de formation, décrites dans les différents articles de notre dossier, il est nécessaire que vous étudiiez votre environnement de marché et de concurrence – une étude de marché – ainsi que vos prévisions d’activité et de charges – un business plan ou plan d’activité. C’est en particulier une étape indispensable si vous êtes à la recherche de financement tiers, afin de justifier de la viabilité de votre projet.

L’étude de marché

Il s’agit d’exposer par écrit en quoi précisément consiste l’activité, quelles sont les tendances et perspectives d’évolution sur ce marché, qui sont les clients et leur typologie (les différents segments : professionnels et particuliers par exemple), quels services ils achètent, pourquoi et à quel prix, qui sont vos concurrents, quels sont les portes d’entrées sur ce marché.

Il est judicieux à ce stade de rencontrer des acteurs du secteur, en particulier vos cibles de clients, pour bien comprendre leurs attentes.

Les travailleurs indépendants dans le secteur des transports de marchandises peuvent être sous-traitants d’entreprise de transport et de livraison ou travailler directement pour des entreprises ou des particuliers. Il peut être intéressant de consulter les plateformes collaboratives de mises en relation avec des professionnels et des particuliers proposant des missions de transport pour confirmer le potentiel d’activité dans votre région ainsi que les prix pratiqués.

Depuis 1993 et la suppression des prix minima imposés, les prix des prestations de transports de marchandises sont libres.
Cette analyse va vous permettre de définir clairement votre positionnement sur votre marché local : votre offre de services, vos clients cibles et vos tarifs.

Pour aller plus loin consultez notre article : Les différentes étapes de réalisation d’une étude marché.

Le business plan : transport de marchandises

L’étude de marché est le point de départ de votre business plan – plan d’affaires – un document écrit dans lequel vous décrivez, à court et moyen terme :

comment vous prévoyez de recruter vos premiers clients : prospection directe, activation de votre réseau relationnel, publicité, inscription à une plateforme de mise en relation

vos prévisions d’activité et de chiffre d’affaire, en fonction de votre grille tarifaire 

vos prévisions de dépenses : investissements initiaux et charges récurrentes vos éventuels besoins de financement, au vu des points précédents

C’est ce document que vous demandera votre banque si vous sollicitez un prêt mais aussi Pôle Emploi si vous souhaitez bénéficier du dispositif de l’ACRE.

Ne sous-estimez pas les charges liées au démarrage puis fonctionnement de votre entreprise : frais de création d’entreprise, frais de formation, achat/aménagement/rénovation de véhicule, frais éventuels de locaux, frais d’essence, de péages et d’entretien du véhicule, frais de repas, frais de comptabilité, frais de communication (abonnement téléphonie, impression de flyers et cartes de visite, création de page Internet), assurances professionnelles.

De plus, il vous faut anticiper les taxes et impôts liés à votre structure (EI, EURL, SAS…) : TVA le cas échéant, impôts sur les sociétés, salaires et charges sociales vous concernant ainsi que vos éventuels employés, taxation des dividendes.

Si vous n’êtes pas titulaire de l’attestation de capacité de transport et avez choisi de faire appel à un Gestionnaire de Transport extérieur, vous devrez régler des factures de prestations de services correspondant à un emploi à mi-temps dans votre entreprise.

Vous devez enfin définir vos conditions générales de vente et les différents outils de gestion de votre entreprise (bons de commande, factures, suivi de trésorerie).

A noter, la loi de modernisation de l’économie (LME) du 4 août 2008 (2008-776) plafonne les délais de paiement aux fournisseurs à 60 jours à compter de la date d’émission de la facture (ou 45 jours fin de mois).

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article