Serrurier Ferronier d'Art : Comment retrouver la clé du succès ?

Cas pratiqueArtisan • 46 Lot
Publié le mardi 22 octobre 2019 par
Fabienne HURLIMANN
Par Fabienne HURLIMANN
Conseiller(e) Local(e) Rivalis dans le 46 Lot

J’ai rencontré Rémi en février 2018. Il est serrurier, ferronnier d’art et travaille pour les Monuments historiques. Il sortait d’une année 2017 difficile : Il s’était séparé de sa compagne, reprenait la gérance de l’entreprise créée son père et avait dû licencier son frère ainé. 

Formé par son père, Rémi connaît parfaitement son métier mais ne maîtrise pas bien la gestion d’une entreprise : il ne savait pas par où commencer mais avait une farouche envie d’avancer et de réussir. Dès notre premier rendez-vous nous avons convenu de travailler ensemble.

Le Constat : une entreprise qui ne dégage pas assez de résultats

Quand je suis arrivée, l'entreprise faisait 157 000 € de chiffre d'affaires pour un effectif de 2 personnes. Le comptable constatait un résultat à l’équilibre mais sans salaire pour Rémi. L’entreprise devait 20 000 € à ses fournisseurs et le maximum de découvert autorisé par la banque était atteint. L’année précédente l’entreprise avait déjà perdu 10 000€. 2018 se présentait comme une année décisive pour la pérennité de l’entreprise !

Les objectifs : redonner du souffle la première année

Dès la première année, nous nous sommes donné l'objectif :

  • de rembourser toutes les dettes
  • de retrouver une trésorerie régulièrement positive
  • de re-conquérir la confiance des clients, des fournisseurs et de la banque

Le dispositif : appliquer la méthode du Pilotage Rivalis

J'ai réalisé un diagnostic précis et montré à Rémi le potentiel de son entreprise.

Nous avons installé le logiciel Henrri Pilotage Rivalis chez Rémi, avec des indicateurs clés comme :

  • la visibilité sur son prévisionnel, que nous avions validé ensemble
  • le suivi de son taux horaire et de la facturation de ses heures de travail
  • la rentabilité de chaque devis
  • la visibilité en temps réel sur son résultat
  • la visibilité sur son prévisionnel, que nous avions validé ensemble
  • faire un suivi plus stricte des impayés

En suivant mes préconisations, Rémi a vite retrouvé le chemin de la rentabilité, et repris confiance.

Les résultats

Dès la première année les objectifs ont été atteints et même dépassés puisque Rémi a remboursé toutes ses dettes, retrouver un salaire régulier et fait un résultat de 26 000 €. Mais surtout le plus important : il a retrouvé le sourire et une belle confiance en lui.

Nous avons sablé le champagne pour fêter ça et il m’a dit quelque chose qui m’a beaucoup touchée : « C’est formidable ! Si j’ai réussi c’est grâce à Toi. Sans toi, je n’y serai pas arrivé. » Ces paroles valent tous les encouragements du monde !

Et c’est ensemble que nous continuons d’avancer. L’objectif de Rémi maintenant est d’acheter une maison. (à suivre).

Obtenez un RDV gratuit

avec l'un de nos 522 Conseillers locaux présents partout en France et DOM-TOM

Prosperine

À lire également

Electricien : Comment a-t-il a pu mieux revendre son entreprise ?
Construction, BTP - 56 Morbihan
Le 16 Septembre 2019

Electricien : Comment a-t-il a pu mieux revendre son entreprise ?

Ebéniste : Comment cet artisan a pu sauver son entreprise ?
Artisan - 974 La Réunion
Le 2 Octobre 2019

Ebéniste : Comment cet artisan a pu sauver son entreprise ?

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61