Menuisier : comment cet artisan gagne plus sans travailler plus ?

Cas pratiqueArtisan • 34 Hérault
Publié le lundi 10 août 2020 par Francis BECAMEL
Francis BECAMEL
Par Francis BECAMEL
Conseiller(e) Local(e) Rivalis dans le 34 Hérault

Je suis Francis BECAMEL, membre du réseau Rivalis depuis plus de 6 ans et président de la région Méditerranée.

Je propose aux dirigeants de TPE de sortir de l'isolement, de ne plus se sentir seul face à leurs décisions, car il est impossible de tout décider sans tout maîtriser.

Je propose également de dormir plus sereinement, car je donne de la visibilité sur l'avenir aux chefs d'entreprise.

Je propose aussi que le dirigeant se paye davantage. Il m'est inconcevable de passer 50 ou 60 heures par semaine dans son entreprise et ne pas être rémunéré à la hauteur de ses espérances.

Et pour finir, je leur propose une harmonie entre leur vie professionnelle et personnelle. Là-aussi, trop peu de chefs d'entreprise prennent 5 semaines de congés/an, ce qui me révolte ; tous les chefs d'entreprise que j'accompagne profitent à minima de ces 5 semaines de congés/an, les dirigeants d'entreprise le méritent autant voire plus que les salariés !

Le constat : une entreprise familiale à la santé fragile

Mon client Olivier est dirigeant d'une entreprise de menuiserie, il travaille avec sa femme qui gère la partie administrative et son fils qui est technicien.

Olivier a connu des difficultés dans la gestion de son activité par le passé. Il a réussi à y faire face, mais la santé de l'entreprise était encore fragile.

Il n'avait aucun indicateur fiable lui permettant de piloter sereinement son activité par manque de temps, par manque d'outils, ainsi que par manque de compétences et il voulait remédier à ces carences.

Et comme moi je peux mettre à disposition des dirigeants des outils de pilotage performants et j'ai les compétences dans la gestion et le pilotage d'entreprise de petites structures, notre rencontre a vite débouché sur un accompagnement.

Un manque de rentabilité

Au démarrage de l'accompagnement, l'entreprise possédait un peu de trésorerie, le carnet de commandes était rempli à 30 jours, on aurait pu penser que la santé de l'entreprise était plutôt bonne mais la problématique majeure consistait au fait qu'Olivier et son équipe travaillaient beaucoup sans en récolter les fruits, le travail fourni servait juste à payer les charges de l'entreprise sans dégager de la rentabilité.

Un manque de visibilité et d’organisation

Il n'avait pas d'objectif de résultat en fin d'exercice, pas de suivi de trésorerie efficace, une organisation en interne inefficace (beaucoup de perte de temps et pas de rôle clairement défini pour chacun) et une gestion de planning au jour le jour sans visibilité. En fait, il avançait dans un épais brouillard et cette situation le fatiguait.

Les objectifs : travailler mieux pour gagner plus

Nous nous sommes donnés 3 objectifs :

  • Passer sa femme à 35h/semaine en augmentant sa rémunération de 600€/mois.
  • Afin d'assurer le résultat voulu, vendre 90% de ses heures vendables en mettant en place un planning approprié et contrôlé.
  • Enfin, mettre en place un prévisionnel de trésorerie et de rentabilité qui nous permettrait de vite apporter des actions correctives si nécessaire

Le dispositif : un accompagnement complet

J'accompagne Olivier tous les mois pour définir ensemble les prochaines actions en fonction des résultats à date.

Faire état des lieux de l’entreprise

J'ai d'abord effectué un diagnostic d'entreprise démontrant à Olivier le potentiel de son entreprise et que les objectifs définis ensemble étaient atteignables.

Assurer la rentabilité

Il faut tout d'abord se fixer un objectif de résultat en fin d'exercice, pouvoir le suivre quotidiennement et le modifier si nécessaire. Pour cela, nous avons mis en place un pilotage en temps réel de la rentabilité. Il faut assurer la rentabilité de chaque chantier, chaque affaire, chaque menu ou plat vendu en maîtrisant sa marge et réagir si besoin. "Il n'y a pas de vent favorable pour un bateau qui ne connaît pas son port".

Olivier connaît désormais son taux horaire réel qu'il doit facturer, ainsi que son coefficient de marge qu'il doit appliquer pour être rentable sur chaque affaire. Il prend bien le soin de vérifier que les heures vendues correspondent aux heures réalisées sur les chantiers...

Suivre la trésorerie

La trésorerie est le nerf de la guerre dans une petite structure. Il me paraît essentiel de piloter sa trésorerie avec un outil simple et performant, pour éviter de connaître des situations financières délicates. Car le jour où une entreprise connaît des problèmes de trésorerie, ce problème devient le numéro 1 qui monopolise toutes les attentions et freine considérablement le développement de l'activité.

Nous avons donc mis en place un prévisionnel et suivi de trésorerie afin de définir le CA mensuel à réaliser pour couvrir les charges et atteindre l'objectif de résultat. Là-aussi, des actions ont porté leurs fruits, notamment l'encaissement des factures plus rapides, des achats mieux maîtrisés, la mise en place d'acompte systématique à la commande client...

Revoir l’organisation interne

Nous avons mis en place une organisation interne efficace (définir des fiches de poste, qui fait quoi, comment je transmets mes documents à mon comptable, selon quelle périodicité, quel est le régime de TVA le plus approprié à mon entreprise, qui fait les devis et les factures, qui les relance et comment, comment gère-t-on le planning de l'entreprise...).

Les résultats

  • Aujourd'hui, ce qu'apprécie le plus Olivier dans notre collaboration, c'est qu'il a retrouvé de la sérénité. Il sait où il veut aller, il sait où il en est aujourd'hui et il connaît le chemin restant à parcourir pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés.

  • Sa femme a retrouvé le goût du travail, elle sait pourquoi elle se lève tous les matins et elle sait surtout quel levier actionner par rapport à la situation du moment. Et elle peut désormais s'acheter les chaussures qui lui plaisent et aller plus souvent au cinéma et au théâtre, ses 3 passions qu'elle avait abandonnées...

  • Olivier apprécie beaucoup le fait qu'il progresse en tant que dirigeant d'entreprise. Il a acquis des connaissances qui sont devenues désormais des compétences et il peut ainsi prendre des décisions en toute connaissance de cause....

  • Et quant à moi, j'ai rencontré un chef d'entreprise qui est désormais devenu un copain, Olivier et sa femme viennent régulièrement manger à la maison et ça, ça n'a pas de prix !

Obtenez un RDV gratuit

avec l'un de nos 654 Conseillers locaux présents partout en France et DOM-TOM

Prosperine

À lire également

BTP : Comment cette entreprise a augmenté son résultat de 34 000€ ?
Construction, BTP - 68 Haut-Rhin
Le 3 Octobre 2019

BTP : Comment cette entreprise a augmenté son résultat de 34 000€ ?

Ebéniste : Comment cet artisan a pu sauver son entreprise ?
Artisan - 974 La Réunion
Le 2 Octobre 2019

Ebéniste : Comment cet artisan a pu sauver son entreprise ?

Services B2B : Comment réorganiser son entreprise avec succès ?
Consulting, coaching, audit, autres conseils aux entreprises - 13 Bouches-du-Rhône
Le 5 Décembre 2019

Services B2B : Comment réorganiser son entreprise avec succès ?

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61