Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Baromètre Petite-Entreprise.net - Novembre 2015

Publié le jeudi 15 octobre 2015

Pour de nombreux dirigeants de TPE, embaucher en CDI est un acte délicat voire même anxiogène. Pour débloquer l'embauche dans les TPE, les dirigeants plébiscitent davantage de liberté et de flexibilité dans le Code du travail.

Vous pouvez également consulter le baromètre de novembre 2015 en PDF en cliquant ici.

Les dirigeants de petites entreprises ont peur d'embaucher en CDI

Si 65% des dirigeants de TPE considèrent que le Code du travail protège autant le salarié que le chef d'entreprise, 28% soulignent une protection plus grande donnée au salarié. Comme par corollaire, 64% des dirigeants indiquent "avoir peur d'embaucher quelqu'un en CDI". Cette protection perçue comme importante irait-elle finalement à l'encontre des intérêts du salarié ? Par comparatif, la peur d'embaucher vient en troisième position dans les freins au développement de l'entreprise, après l'accès au financement et les carnets de commande trop faibles.

Les chefs d'entreprise conscients que les avis clients sont importants pour leur activité 

37% des entrepreneurs considèrent que s'ils devaient revoir le Code du travail, ils donneraient plus de liberté sur le contrat de travail entre le salarié et le chef d'entreprise. Pour autant, les dirigeants de TPE ne souhaitent pas, à l'unanimité, un système à l'anglo-saxonne, où la gestion des embauches et des licenciements serait calée sur l'activité de l'entreprise : 48% ne sont pas d'accord avec cette option. À noter que l'idée de "faciliter le licenciement" n’apparaît comme une priorité que pour 10% des dirigeants interrogés : le Code du travail doit faciliter l'embauche et les relations avec l'employé avant toute chose.



Vous pouvez également consulter le baromètre de novembre 2015 en PDF en cliquant ici.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article