L’évaluation de la rente de l’innovation

Une rente d’innovation est ce que peut exiger un innovateur en contre partie d’une licence de brevet.

Dans le cas d’une entreprise, deux cas de figures se présentent :

Pour les entreprises innovantes, elles ne peuvent via les effets volumes-prix, conserver intégralement la rente qu'il pourrait exiger de leurs activités innovantes. En effet, les retombées sous formes de rentes, qualifiées d'externalités pécuniaires vont donner lieu à une amélioration de la qualité de leurs biens et services.
Il est à préciser que dans ce cas, les rentes de l’innovation ne se reflètent pas sur les prix auxquels les biens et les services sont vendus par les fournisseurs en amont ou sur les prix perçus par les clients.

Une telle distorsion entre le prix réel et le prix anticipé par l’entreprise innovante aura une incidence sur les mesures de la productivité.

Pour les entreprises non innovantes, il n’y aura pas de rente. Mais, il y aura des retombées sous forme de coûts de transaction et d’asymétrie d’information dûes à la diffusion et à l’assimilation d’un savoir, d’une connaissance ou d’une technologie étrangère. Dans ce cas, il y aura nécessairement une discrimination par les prix parce qu’inévitablement les entreprises non innovantes vont profiter de l’innovation sans avoir développé des activités de recherche et de développement et d’innovation.

 

À lire également

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61