Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Devenir entrepreneur à tout prix ?

Publié le vendredi 22 août 2014

Le monde de l’entrepreneuriat vous fait rêver ? Vous imaginez qu’il vous fera accéder à une sorte de dimension VIP où tout se paie en Mastercard ? Méfiance ! Devenir chef d’entreprise, c’est aussi faire connaissance avec la loi de la jungle : multiplication des heures, vie sociale sacrifiée… Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour réussir ?

Le chef d’entreprise, un esclave des temps modernes ?

Sans vouloir vous effrayer, vous allez devoir vous faire à l’idée qu’une fois devenu chef d’entreprise, ces petites choses familières, et même banales, connues sous le nom de jours fériés, vacances ou weekends risquent de disparaître très vite de votre paysage mental. Pour le bien de son entreprise, un patron multiplie les heures, jette aux orties son horloge, et oubliera jusqu’à la signification du mot pointeuse.

Et pas seulement celui-là. Vous avez toujours été un gros dormeur, jamais en forme sans vos dix heures de sommeil ? Désormais, il va falloir vous contenter de beaucoup moins. Ça fera sans doute plaisir aux cultivateurs de café qui vont trouver en vous un excellent client, et peut-être même à votre cardiologue qui ne vous avait pas vu depuis un bail, mais c’est ainsi ! Créer une entreprise, quelle que soit sa taille, c’est devenir de nouveau papa (ou maman !). Et pour peu que vous décidiez d’embaucher, vous aurez également la responsabilité de fournir travail, salaire, voire formations et perspectives d’avenir à vos employés. Et une heure de sommeil en moins, une !

Chef d’entreprise : de l’autre côté du miroir

Oui, la vie de chef d’entreprise est passionnante, enrichissante, pleine de découvertes et de joies si l’on se passionne vraiment pour son projet. Rien de plus satisfaisant et stimulant que de parvenir à remplir ses objectifs et développer sa boîte, nul besoin de le nier. Mais tous ces bonheurs se paient, et parfois, au prix fort.

Vie familiale, vie sociale, hobbies et passe-temps, si tout cela occupe une place prépondérante dans votre existence, prenez le temps de la réflexion. Non pas que le fait de diriger une entreprise vous obligera à larguer enfants et moitié sur une île déserte en attendant la retraite (qui ne viendra peut-être jamais, oui, c’est cruel), mais vous devrez préparer vos proches, et vous aussi par la même occasion, à de sérieux bouleversements dans votre planning perso. Et, oui, il vous arrivera sans doute de rater le dernier Tarantino ou le dernier Woody Allen lors de leur sortie au cinéma. Pas grave, vous profiterez d’une insomnie pour les regarder sur Canal…

De l’autre côté du miroir, pour un chef d’entreprise, c’est aussi la découverte du stress de l’entrepreneuriat. Vous en avez peut-être déjà eu un aperçu lorsque vous étiez salarié, mais cette fois, nous parlons d’un stress haut-de-gamme. De votre capacité à réagir et à réfléchir dépend l’avenir de votre entreprise. Une mauvaise décision (ou plutôt, une série de mauvaises décisions, n’exagérons rien) peut vous mettre sur la paille aussi sûrement qu’une bonne crise économique. Vous le sentez monter, le stress, là ? Attendez de découvrir ce que signifie vraiment ne plus cotiser à l’assurance chômage…

Vous trouvez qu’on noircit le tableau ? Eh bien, pas tant que ça en réalité ! Nombreux sont les jeunes entrepreneurs qui se lancent dans l’aventure sans vraiment mesurer les conséquences de leur projet. Une fois confrontés à la réalité du monde de l’entrepreneuriat, les déconvenues sont importantes et causent souvent la mise à mort d’une entreprise qui aurait pu fonctionner avec un patron mieux préparé. Rien ne vous oblige à devenir un chef d’entreprise émérite si vous n’en avez pas l’étoffe : Mieux vaut exceller en salarié, que tout perdre en entrepreneur !

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article