Savoir agir et foncer ; ou la stratégie du taureau

Savoir agir et foncer ; ou la stratégie du taureau

Gestion d'entreprise • Publié le lundi 8 septembre 2014
Nous ne cessons de vous le répéter dans nos fiches pratiques ; vous ne cessez de le lire partout dans les magazines économiques et entrepreneuriaux ; les conseillers des chambres consulaires ne cessent de le rappeler aux candidats entrepreneurs : il faut réfléchir avant d’agir, peser les données, élaborer des stratégies et des prévisionnels à 2/3/5 ans, avoir une visibilité avant de sauter. Mais à trop réfléchir, on peut finir par stagner. Et parfois, il est bon aussi de faire le taureau en fonçant tête baissée pour faire fi des obstacles. Nos conseils pour savoir comment et quand agir et foncer.

Le taureau n’a pas peur de se prendre une barrière

C’est la première des données que vous devrez intégrer : le taureau, en fonçant tête baissée, peut se prendre une barrière ! Mais une barrière, ce n’est rien : juste un obstacle entre le taureau et son objectif, un frein passager que son inertie renversera sans trop de difficulté.

Le sens de cette image est le suivant : toute démarche volontariste, toute création d’entreprise, tout lancement de projet comporte des obstacles et des risques d’échec. Vous pouvez être le mieux préparé possible, vous pouvez avoir les meilleurs experts, les business plans les plus solides, les prévisionnels financiers les plus précis, vous n’ôterez pas le risque de vos projets, vous n’éviterez pas les obstacles, vous ne supprimerez pas les possibilités d’échecs. L’échec fait partie intégrante de la vie. Seule l’inaction ne confronte pas à l’échec : qui ne tente rien, ne perd rien. Certes.

Dès lors, c’est en acceptant cette donnée de base de tout projet que vous pourrez plus facilement vous lancer, foncer tête baissée, oser. Car vous ne serez pas surpris ou abattu quand vous rencontrerez cet obstacle ou cet échec. Préparé, vous saurez y faire face et mettre en œuvre les stratégies pour vous relever et faire tomber ou contourner la barrière.

Le taureau sait qu’il est puissant et capable

Si le taureau charge, c’est qu’il sait qu’une fois lancé il a du répondant. Vous devez être dans la même logique. Bien sûr, il est important d’être préparé (et, bien souvent, cela rassure). Mais vous devez construire votre confiance en vous sur la base de cette affirmation simple : sauf exceptions, nous pouvons tous entreprendre. Il n’y a que peu de génies ; il n’y a que peu d’incapables. Le travail, l’acharnement et l’audace font tout. Le taureau, lui, le sait. Si vous avez un projet, vous devez donc y croire et ne pas trop écouter tous ceux qui tenteront de vous décourager, surtout si leurs arguments principaux de leur opposition sont du type : « tu te rends compte des risques ? », « tu ne vas pas y arriver », « c’est trop difficile », etc. N’écoutez que ceux qui sauront argumenter : vous pourrez vous nourrir de leurs arguments pour faire évoluer votre projet.

Le taureau est agile

Si puissant et aveugle qu’il soit quand il charge, le taureau est agile. Il saute, virevolte, se relève de ses chutes, évite les obstacles ou les fait tomber. Bref, il réagit à son environnement pour obtenir ce qu’il veut. Vous devez faire de même. Vous devez donc être agile pour avancer. Car foncer tête baissée ne veut pas dire rester borné. La tête baissée, c’est pour ne plus avoir peur, pour se donner confiance et protéger ses yeux. On est aveugle quand on fonce ; on retrouve la vue au premier obstacle.

Vous devez donc foncer sur de courtes distances, devenir un sprinter récidiviste, avancer par étapes. Ce n’est qu’ainsi que vous pourrez réajuster votre trajectoire, apprendre de vos échecs, en prévoir certains et, finalement, atteindre votre but sans trop de dégâts.

@Crédit photo : Origamikuenstler

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61