Comment survivre à une crise grâces aux méthodes RH

Les temps de crise imposent souvent à l’entreprise des baisses d’activité qui exigent des réductions de main d’oeuvre, parfois en masse.

Arriver à se séparer d’une partie de son personnel, tout en gardant les compétences clés de l’entreprise… Une équation que peu d’entrepreneurs réussissent. Ceux-là même qui survivent à la crise. Quelques idées pour réussir cette étape.

Adapter la durée du temps de travail

Si vous êtes encore aux 39 heures, il est temps de passer aux 35 heures ! Pour ce faire, un accord collectif dument signé est nécessaire. Il est également possible de recourir à d’autres méthodes, telles que la modulation ou l'annualisation du temps de travail.

Technique du chômage partiel pour passer la crise

Il s’agit de baisser la durée légale ou conventionnelle de travail afin de s’adapter à une baisse d’activité due à une crise financière. L’entreprise maintient l’emploi et reçoit l’avantage d’une « allocation spécifique de chômage partiel, à hauteur de 75 % du salaire versé - contre 60 % avant le mois de mai -, pour trois mois au minimum, sur un contingent de 800 heures par an par salarié, voire de 1 000 heures pour certains secteurs ».

Prêt de main-d'œuvre, pour amortir les charges salariales

Il s’agit de « prêter » un employé à une autre entreprise, le temps d’une durée préalablement déterminée. La procédure n’annule pas le contrat de travail du salarié puisqu’il revient, à l’issue de la durée déterminée, chez son employeur initial.

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61