Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 24h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 24h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Maîtriser ses coûts : l’optimisation des stocks

Le stock coûte cher. Mais le stock, qu’il s’agisse de matières premières ou de produits finis, est indispensable au bon fonctionnement d’une entreprise. Il est donc primordial d’arbitrer convenablement les choix de volume de ses stocks pour en optimiser la gestion. Quelques conseils pour bien gérer ses stocks et maîtriser ses coûts de stockage.

Pourquoi les entreprises stockent-elles ?

Les entreprises commerciales ont tendance à stocker, en général, simplement par crainte de la rupture de stock. L’idée est qu’il vaut mieux avoir un peu trop que pas assez. Dans les entreprises industrielles, la constitution de stocks importants peut être liée aux mêmes craintes mais aussi à d’autres : crainte d’une rupture d’approvisionnement, prix des matières premières bas à un moment donné, besoin de constituer des stocks intermédiaires dans la chaîne de production, etc. De fait, le stock est vital pour les unes comme pour les autres. Mais tout est une question de mesure : car trop de stock coûte cher et plombe la rentabilité de l’entreprise.

Pourquoi le stock coûte cher ?

Le stock, dans une entreprise, coûte cher à tous les niveaux. En effet, d’une part, le stock… doit être stocké. Cela implique des locaux, du matériel, du personnel, du matériel de logistique en plus ou moins grande quantité, des assurances, du chauffage (ou de la réfrigération), des inventaires, etc.

Mais il ne s’agit là que des coûts directs engendrés par le stock. Car d’autre part le stock engendre également des surcoûts indirects parfois difficiles à chiffrer : le coût de l’obsolescence, le coût de la casse et de la détérioration, etc.

Enfin, le stock a un impact direct sur le BFR (Besoin en Fonds de Roulement), puisque la formule de calcul de ce dernier est : BFR = actifs circulants (stock + créances clients) – passif circulant (dettes fournisseurs + dettes fiscales + dettes sociales). En outre le stock pèse dans le calcul de l’impôt sur les bénéfices alors qu’il peut se déprécier.

Le stock est donc un potentiel poids qui pèse sur la rentabilité des entreprises.

Comment optimiser ses stocks pour réduire les coûts ?

Il est donc primordial de gérer ses stocks tout en maintenant sa capacité à satisfaire dans les meilleurs délais les besoins du commerce ou de la chaîne de production. Et pour cela, la première chose à faire est de connaître avec précision les délais de fourniture pour chaque produit (produit fini ou matière première). Ce n’est en effet à ce prix, et sur la base d’une consommation moyenne, que vous pourrez établir un stock minimal et un seuil d’alerte qui déclenche la commande d’un nouveau stock. Et ce, en prenant en compte d’éventuels retards de livraison.

Et pour cela, l’utilisation d’un logiciel pointu de gestion des stocks est indispensable. Car le fonctionnement à flux tendu (qui nous vient, comme le lean management, du Japon des années 80-90), s’il peut être extrêmement rentable, comporte également des risques si l’on n’est pas en mesure de gérer en temps réel son stock, sans avoir besoin de réaliser un inventaire détaillé.

Bien entendu, certains produits peuvent être stockés en grande quantité pour éviter les coûts supplémentaires liés à l’approvisionnement régulier : il s’agit des références standards qui ne se déprécient pas et constituent une part importante du CA habituel.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article