Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :
Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques
Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil
SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®
Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Conciliation - Définition et avantages

Publié le vendredi 25 octobre 2013

La procédure de conciliation est un arrangement à l’amiable auquel a recours une entreprise en difficulté pour arriver à un accord avec les parties opposées. Cette voie alternative de règlement des litiges est une des solutions potentielles en cas de difficultés d’ordre juridique, financier ou économique rencontrées par l’entreprise et l’opposant à des tiers. Comment se déroule une médiation et quels en sont les avantages ?

La conciliation : arbitrage ou médiation ?

Recourir à la médiation implique de faire appel à un tiers jouant le rôle de juge, d’arbitre ou de médiateur. La procédure de conciliation a pour vocation d’éviter la résolution du conflit par des décisions contraignantes. Elle a pour principale différence avec la médiation le fait que la personne jouant le rôle du conciliateur est un citoyen bénévole, contrairement à la médiation où ce rôle est assuré par un professionnel rémunéré.

Dans le cadre de l’entreprise, les parties en conflit comparaissent devant une commission (composée de représentants des employeurs, des salariés et des pouvoirs publics) afin de trouver un accord à l’amiable. A l’issue de la conciliation, un procès verbal est dressé pour stipuler s’il y a eu ou non accord entre les parties.

Quand et comment se fait la conciliation ?

Lorsqu’une entreprise est en situation de crise ou de difficulté avérée ou supposée, le dirigeant peut faire une requête de conciliation qu’il doit adresser :

  • Au Président du Tribunal de Commerce pour les entreprises individuelles ou sociétés commerciales

  • Au Président du Tribunal de grande instance pour les sociétés et entreprises exerçant une activité libérale

Dès la réception de la demande, le Président du Tribunal rencontre le représentant légal de la personne morale débitrice ou elle-même pour s’entretenir avec elle et recueillir sa version des faits. Le magistrat désigne par la suite un conciliateur par ordonnance.

La durée de la procédure est limitée à 4 mois mais peut être toutefois prorogée d'un mois supplémentaire par le conciliateur.

Intérêt de la conciliation

La conciliation a pour but de faire amener les parties opposées à un accord amiable tout en mettant fin aux difficultés de l’entreprise. Elle vise également à formuler des propositions de nature à garantir la sauvegarde de l’entreprise, la poursuite de l’activité économique et le maintien de l’emploi.

La procédure de conciliation  permet aussi à l’entreprise débitrice d’obtenir des rééchelonnements de dettes, de décrocher de nouveaux crédits ou encore de restructurer la société. L’objectif ultime demeure toujours la neutralisation des difficultés dans un accord amiable.

Vous êtes en difficultés ? Vous êtes une PME, un artisan, une petite entreprise ? Ne restez pas seul en difficultés, contactez-nous GRATUITEMENT et SANS ENGAGEMENT !


Envie de vous lancer en micro-entreprise ?

Faites vous accompagner dans ce choix, comme Thomas, créateur ! 


Publicité

Soyez le premier à commenter cette article