Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Le fond commun de placement à risque (FCPR)

Qu’est ce qu’un fond commun de placement à risque (FCPR) ?
Le fond commun de placement à risque (FCPR) est un organisme collectif de valeurs mobilières qui collecte des capitaux auprès des épargnants en les réinvestissant dans des opérations de capital-risque.

Constitution d’un FCPR

Le FCPR est une copropriété de valeurs mobilières, créé à l’initiative :
d’une société de gestion de portefeuille (banques, entreprises d’investissements) agréé par l’autorité des marchés financiers (AMF) qui sera chargée de la détermination du règlement du fond ainsi que de la gestion de ses affaires.
Le règlement du FCPR doit préciser les modalités de gestion et les droits attachés aux valeurs mobilières détenues par chaque épargnant, et d’un dépositaire en l’occurrence un établissement financier chargé de la conservation des valeurs mobilières du FCPR et du contrôle des décisions de la société de gestion.
 
La valeur minimum des actifs qu’un FCPR doit réunir au moment de sa création, doit obligatoirement être au moins égale à 380 000 euros.
 
Les actifs du FCPR doivent être évalués par un commissaire aux comptes, désigné par la société de gestion pour une durée de 6 exercices comptables après accord de l’autorité des marchés financiers.

Composition des actifs d’un FCPR

Le FCPR offre aux épargnants un portefeuille liquide et diversifié de valeurs mobilières leurs permettant de choisir le type de placement qui correspond à leurs profils.
 
Ce type d’organisme doit obligatoirement investir au moins 50% de ses actifs dans des titres de sociétés françaises ou étrangères qui ne sont pas admises aux négociations sur un marché financier ou de parts de sociétés à responsabilité limitée non cotées.
 
Ses actifs peuvent également intégrer :
Des avances en comptes courants réalisées au sein de fonds d’investissement dans la limite de 15% du capital. Ces avances sont obligatoirement consenties à des sociétés dont le capital est détenu sur une durée maximale de 3 ans par le fond à raison d’au moins 5%.
Des droits sur des placements réalisés au sein d’une entité OCDE.
 
Le nombre des parts du FCPR attribuées aux épargnants dépend du nombre des nouvelles souscriptions et des rachats réalisés. Les périodes de souscriptions peuvent être à durée déterminée. Elles sont alors fixées dans le règlement du FCPR.
La gestion des FCPR est réalisée par des professionnels en gestion de portefeuille qui mettent à la disposition des investisseurs leurs expertises pour l’arbitrage entre les différents placements.
 

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article