L’entreprise et la micro finance : définition de la micro finance

Création d'entreprise • Publié le jeudi 27 juin 2013
L’entreprise et la micro finance : définition de la micro finance

La microfinance est un secteur qui concerne les dispositifs permettant d’allouer des crédits de faible montant à des personnes à faible revenu. Ceci leur permet notamment de créer et de gérer des TPE.  Le développement de cette discipline a donné lieu à une gamme de services plus large. Elle est ainsi devenue relative à la fourniture d’un ensemble de produits financiers équivalents à ceux du système financier classique.

 

Qui est concerné par la microfinance ?

Ce secteur concerne essentiellement les personnes dont les revenus sont inférieurs à un certain montant. Ce sont donc celles qui n’ont pas accès aux services des institutions financières formelles. Il s’agit généralement des petits agriculteurs, commerçants, prestataires de services ou artisans. Grâce à l’octroi de microcrédits, ces micro-entrepreneurs peuvent entamer ou développer leur entreprise sans échange de garantie importante.

Quels sont les organismes spécialisés ?

Ce sont les institutions de microfinance (IMF). Ce sont des organisations très variées au niveau de la taille, de la structure et du statut juridique. Une IMF peut avoir la forme d’une association, d’une coopérative d’épargne, d’un établissement financier, voire d’une ONG. Le fait d’être à but lucratif, réglementée ou autorisée à collecter l’épargne est secondaire. La mission d’une IMF consiste généralement à faire bénéficier les demandeurs de microcrédits d’un ensemble de services financiers de proximité. Elle leur facilite ainsi l’accès aux prêts, selon des formules adaptées à chacun.

Quel est le degré de rentabilité de la microfinance ?

Vu le faible niveau de risque au niveau du retour sur investissement, la discipline est considérée comme étant efficace. Elle est, en effet, caractérisée par un certain niveau de rentabilité pour la majorité des IMF et des demandeurs de microcrédits. Elle contribue ainsi à une croissance massive du nombre de clients et des bénéfices dégagés. Il faut, toutefois, savoir que certaines IMF peuvent avoir tendance à changer de type de clientèle après des années d’exercices et au-delà d’un certain retour sur investissement.

Cette fiche répond-elle
à votre question ?
Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61