Le comportement des entreprises au sein de la sphère réelle : un aperçu de la relation entre le taux d’intérêt et la politique monétaire

Le taux d’intérêt constitue l’un des principaux canaux de transmission des effets de la politique monétaire sur l’activité économique.

A partir de cette constatation, il est nécessaire de s’interroger sur le degré d’indépendance des autorités monétaires dans la conduite de leur politique vis à vis de l’évolution des taux étrangers. Ce n’est que si les autorités ont une relative autonomie qu'elles pourront décider sous quelle forme utiliser les taux d’intérêt (comme objectif ou comme instrument) et en prévoir les conséquences. La situation diffère sensiblement d’un pays à un autre.

Les incidences macroéconomiques des taux d’intérêt sont généralement regroupées en trois effets. La mise en évidence de ces effets est d’autant plus délicate que le raisonnement doit s’effectuer sur des taux d’intérêt réels afin d’évacuer l’influence éventuelle de l’inflation.

Après le choix d’un taux significatif -taux court ou taux long- se pose celui de la mesure en termes réels. En effet, le taux nominal, c'est-à-dire le taux apparent, contient des anticipations d’inflation qu’il est difficile d’évaluer. Et, il est délicat d’adopter une seule méthode de calcul des taux d’intérêt, puisque ce choix n’est pas neutre, mais effectué en fonction des résultats obtenus par certains analystes financiers.

 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61