Les amortissements et provisions

    Les amortissements pour dépréciation : c’est une constatation comptable de la dépréciation irréversible d’un élément du patrimoine de l’entreprise (immobilisations incorporelles et corporelles);
    
    Les provisions pour dépréciation : c’est une constation comptable d’une dépréciation d’un élément du patrimoine résultant de causes dont les effets ne sont pas jugés irréversibles (immobilisations incorporelles et corporelles non amortissables telles que les terrains, le fonds de commerce, etc ; immobilisations financières ; stocks et créances) ;
    
    Amortissements des charges à répartir : c’est un étalement, sur un plusieurs exercices, de charges dont le montant est trop important pour pouvoir être supporté par un seul exercice (exemple : frais de notaire et droits d’enregistrement dus à l’acquisition d’une immobilisation ; frais d’émission d’un emprunt obligataire) ;
    
    Provisions pour risques et charges : c’est une constation, en fin d’exercice d’une charge probable d’un montant connu approximativement, qu’on ne pourra connaître précisément qu’au cours de l’un des exercices suivants ;
    
    Les provisions réglementées : c’est un montant que l’administration fiscale autorise à passer en charges, bien qu’il ne corresponde ni à une dépréciation, ni à un risque ou une charge probable, afin de faciliter le financement d’investissement, de stocks… ;
    
    Les amortissements dérogatoires : il s’agit d’une catégorie particulière de provisions réglementées permettant d’amortir une immobilisation au-delà de sa dépréciation réelle.


 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61