Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Comment payer moins d’impôt sur les sociétés ?

Payer moins d’impôt est l’une des préoccupations primordiales d’un contribuable. Le chef d’entreprise dispose de différents moyens lui permettant d’aboutir à cette fin.

Il est important de préciser que les stratégies adoptées diffèrent d’une entité à l’autre. Elles dépendent de la forme de la société, de son statut, de son secteur d’activité, de son chiffre d’affaire, etc.

Parmi les astuces préconisées, on peut citer :

  • l’acquisition de matériel ou de mobilier nécessaires à l’exploitation et dont la charge ne dépasse pas 500 € hors taxe. Ils sont déductibles de l’assiette imposable.
  • les charges relatives aux travaux d’entretien enregistrées au bilan avant la date de clôture de l’exercice comptable. Et ce, quelque soit le montant.
  • la réduction d’impôt à hauteur de 60 % rattachée aux dons accordés aux œuvres d’intérêt général. Le pourcentage s’applique sur le montant total des dons, dans la limite de 5 % du chiffre d’affaires de l’entreprise.
  • la distribution des revenus et dividendes qui permet de réduire l’assiette imposable.
  • le passage par la loi Scellier dans le cadre des investissements immobiliers locatifs neufs, permettant de réaliser des économies d’impôt s’élevant à 75 000 euros.

Pour terminer, les EURL, SARL et SAS optant pour la libération partielle du capitale, ont l’opportunité de payer moins d’impôt par la libération totale de leur capital social. En effet, cette alternative leur permet de bénéficier d’un taux réduit d’impôt sur les sociétés égal à 15 %.


Publicité

Soyez le premier à commenter cette article