/P-3002-136-G1-definition-l-allocation-transitoire-de-solidarite.html
AccueilDéfinition : l’allocation transitoire de solidarité

Définition : l’allocation transitoire de solidarité

Publié le 7 avril 2015

L’allocation transitoire de solidarité est une mesure étatique qui a été récemment mise en place (2011). Il s’agit de la mise à jour de l’EAR (allocation équivalent retraite) dont elle vient combler les lacunes.

Ce dispositif s’adresse aux seniors qui se retrouvent au chômage suite à arrêt de travail involontaire. Les personnes concernées devront être nées entre juillet 1951 et décembre 1953.

Cela dit tous les chômeurs ayant atteint la soixantaine ne sont pas concernés. Il faut en effet que les prétendant à cette allocation aient cotisé suffisamment de trimestres pour avoir une retraite à taux plein sans pour autant avoir l’âge légal pour partir à la retraite. Il est également impératif, dans le cadre de cette prestation, que les ressources dont dispose le demandeur soient limitées par une stricte réglementation. En effet elles ne dépasseront pas les 1.592,64 euros pour une personne vivant seule et les 2.289,42 euros pour une personne vivant en couple.

Le montant de cette allocation est de 994,40 euros par mois au maximum (33,18 euros par jour). C’est le pôle emploi qui s’occupera de la procédure d’attribution de l’ATS. L’allocation sera donc versée à un rythme mensuel et ce versement ne prendra fin que lorsque le bénéficiaire aura atteint l’âge minimal du départ à la retraite.

 

Besoin d'aide pour piloter votre entreprise ?
Appelez-moi !
Franck CLEMENT
Prendre rendez-vous

 

Trouvez-vous cette fiche utile ?
8/10
Besoin d'aide pour piloter votre entreprise ?
Appelez-moi !
Franck CLEMENT
Prendre rendez-vous