Trésorerie : astuces et pratiques pour la fructifier

La trésorerie est la pierre angulaire de l’activité de toute entreprise. Des comptables et financiers ont ainsi pour rôle de surveiller les flux des dépenses et des recettes pour créer et maintenir l’équilibre financier de la structure. Si une bonne gestion se traduit par une trésorerie nulle ou positive, il est également crucial de faire travailler les excédents générés. Il importe donc d’adopter des comportements stratégiques pour non seulement rentrer dans ses fonds mais en plus garantir la rentabilité du projet. Quelles sont donc les bonnes habitudes à adopter pour que votre argent vous rapporte et ne génère pas de manque à gagner ?

 

Evaluez le risque sur la durée

Pour gérer les liquidités de trésorerie, il faut être en mesure d’estimer le montant des fonds requis pour l’exploitation et déterminer les délais de leur disponibilité. Il faut également départager la trésorerie en termes d’échéances pour échelonner les factures à payer et les règlements à percevoir.

Le tout est d’être le plus précis possible dans vos prévisions et de tenir compte des fluctuations saisonnières d’activité. Il s’agit ici de jongler entre les liquidités, le rendement et le facteur risque. Ce dernier doit être maintenu au plus bas pour ne pas se répercuter sur la tenue de votre comptabilité et la productivité de l’entreprise.

Certains placements sont très risqués ou hasardeux et sont susceptibles d’engendrer des mauvaises surprises en cas de chute des cours. Optez plutôt pour des actions qui rapportent peut-être moins mais qui présentent plus de garanties. Ainsi, le terrain est plus favorable pour améliorer le rendement et avancer avec plus de sécurité.

 

Négociez avec vos fournisseurs

Une des alternatives possibles pour faire travailler votre excédent de trésorerie, serait de payer intégralement ou en partie vos factures auprès de vos fournisseurs et cela en avance. L’avantage serait que vous serez en position de négocier les taux les plus compétitifs du marché. En effet, un fournisseur sera plus enclin à accorder des remises, s’il sait qu’il sera payé dans les temps. Vous pourrez ainsi jouer sur les besoins de vos fournisseurs en liquidités pour négocier le taux d’escompte. Attention tout de même à ne pas vous aventurer dans cette pratique si vous n’avez pas assez de visibilité sur vos transactions futures. Il est important de savoir que le revers de la médaille est que vous habituerez justement vos fournisseurs à ces délais courts et qu’ils seront moins compréhensifs ou tolérants en cas de leur non respect.

 

Optez pour les bons placements

Pour faire fructifier vote argent, il est judicieux de le placer. Pour ce faire, il vous faudra opter pour la bonne formule, celle qui corresponde à votre situation et vos besoins.

A moins d’un mois, les OPCVM présentent l’épargne disponible la plus conseillée. Ces placements peu rémunérateurs vous offrent la sécurité contre la perte de valeur de votre argent et ne constitue aucune menace sur le capital initial. Au-delà de la période d’un mois, il est très courant d’opter pour le dépôt à terme où il vous est proposé une proportionnalité de rémunération par rapport à la durée d’immobilisation des frais.

Pour les diverses alternatives de placement, parlez-en à votre banquier, il saura guider vos choix et justifiera de son droit de regard sur votre trésorerie. Qu’en pensez-vous ?

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61