Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

L’auditeur interne et l’auditeur externe : quelles différences ?

Publié le mardi 24 mai 2016, mis à jour le lundi 30 juillet 2018

Dans l’entreprise, on entend souvent parler d’audit en le qualifiant d’interne et d’externe. Il faut savoir que ces deux audits sont nécessaires pour le bon fonctionnement de l’entreprise et lui assurer la pérennité. Même si les compétences requises pour ces deux métiers sont identiques, l’auditeur interne et l’auditeur externe ont des tâches différentes et un environnement de travail autre. Comment fonctionnent ces deux métiers de l’entreprise et quelles sont leurs fonctions ?

L'auditeur interne

L'auditeur interne, comme son nom l’indique, travaille au sein d'une entreprise. 

Les missions de l’auditeur interne

La mission principale d’un auditeur interne est de veiller au respect des procédures. Celles-ci étant en général, décidées et mises en place par la direction de l’entreprise. Son travail se fait essentiellement par la méthode de l’observation. Il observe, discute avec les employés qui travaillent et ainsi tente d’évaluer les méthodes de travail des employés. Il peut, sur le terrain, décider de changements éventuels qui pourraient améliorer la productivité ou tout simplement veiller au bon respect des différentes procédures mises en place. En plus de cette mission principale, l'auditeur interne peut se charger d’autres tâches d’organisation, comme:

  • les contrôles organisationnels
  • un audit financier pour diagnostiquer d'éventuelles défaillances.


Un bon auditeur interne doit passer tous les services de l’entreprise au peigne fin. Il ne doit rien laisser au hasard afin d’établir une liste exhaustive de tous les points et les faits marquants, les lacunes et les dysfonctionnement. Ainsi, il est clair qu’un bon auditeur doit maîtriser tout le processus de l’entreprise pour déceler les moindres failles. C’est un vrai métier d’expert qui demande des compétences importantes. En plus des compétences techniques, il doit montrer beaucoup de qualités humaines et relationnelles afin de pouvoir communiquer sans problème avec les différents employés. La diplomatie est très importante car il n’y a pas réellement de liens hiérarchiques entre eux et est même souvent mal perçu et traité d’espion venant épier le travail plutôt que comme une personne qui audite et qui désire apporter des améliorations.

Les difficultés rencontrées par l’auditeur interne

Le métier d’auditeur interne n’est pas évident au quotidien. Les principaux problèmes qu’il peut rencontrer sont :

  • Un manque de liberté et d’autonomie : parfois, pour des raisons de confidentialité ou autres, l’auditeur interne ne peut accéder à toutes les informations, proposer les solutions qui lui semblent être les bonnes… il se retrouve ainsi limité.
  • La monotonie de ses tâches : ce n’est pas passionnant de se retrouver à observer des personnes qui travaillent. Il est clair que les missions de l’auditeur sont assez répétitives.
  • La perception négative de l’auditeur interne auprès des employés : comme nous le disions, il est souvent considéré comme un espion de la direction et il aura du mal à établir des relations avec ses collègues. Sans oublier le décalage auquel il doit faire face quand il s’agit d’auditer des classes ouvrières différentes de la culture qu’il connait au niveau du siège social.
  • Auditeur interne : un métier enrichissant

    L'auditeur interne doit connaître l’ensemble des services de l’entreprise, comment ils fonctionnent et leurs différents processus. Il développe donc des compétences diverses et apprend tout sur l’entreprise. Cette expertise de l’entreprise lui permettra de progresser rapidement dans la hiérarchie de l'entreprise, car cette expérience qu’il va acquérir est reconnue et appréciée.

     

    Il est clair que si l’auditeur interne arrive à surmonter les différentes difficultés, c’est l’un des métiers les plus enrichissants et qui ouvre à des carrières assez polyvalentes.

    L'auditeur externe

    A la différence de l’auditeur interne, cette personne ne fait pas partie de l’entreprise, elle est donc amenée à se déplacer dans l’entreprise. Même si ses missions ressemblent beaucoup à celles de l'auditeur interne, ces missions varieront en fonction de la culture de l’entreprise ou des procédures qui y sont appliquées.

    Les avantages de l’auditeur externe

    Après avoir vu les limites du travail de l’auditeur interne on peut facilement deviner les avantages de l’auditeur externe qui en réalité, travaille dans un environnement différent.

    • L’absence de conflit avec ses collègues : contrairement à l’auditeur interne, il ne travaille pas au sein de son entreprise et n’est donc pas perçu comme un « traitre » espion de la direction mais bien comme une personne extérieure. 
    • L’acquisition d'expériences diverses en travaillant dans des secteurs assez différents et très enrichissants. L’auditeur se retrouve expert de plusieurs secteurs et acquiert des compétences pointues.
    • Le relationnel : en changeant assez fréquemment de lieu de travail, l’auditeur externe connait de nouvelles personnes et change de climat social

    Les limites du métier d’auditeur externe

    A côté des avantages du métier d’auditeur externe, il y a aussi des limites dans l’exercice de cette profession. Il est important d’en prendre conscience afin de savoir si le métier vous correspond. La principale barrière à l’exercice d’auditeur externe est ce manque d’appartenance. En effet, l’auditeur externe ne fait pas partie de l’entreprise. Il côtoie ses employés pendant une période importante sans en être un élément. A chaque mission, il a l'impression de changer d'entreprise et d’être dans l’obligation de s’impliquer et de s’intégrer à sa politique. Il doit aussi faire preuve d’une excellente capacité de communication car il n’est pas évident de pouvoir diagnostiquer, observer et relever les défaillances quand les employés nous considèrent comme un étranger. La question de l’évolution et de la carrière peuvent aussi se poser. Certains auditeurs externes finissent par changer de métier à défaut d’évolution. D’autres se font débaucher par leurs clients pour devenir des auditeurs internes. Souvent enrichissantes, cette évolution lui permet de capitaliser sur ses compétences d’auditeurs tout en s’intégrant à une équipe et se sentir appartenir à l’entreprise.

    Alors quel métier choisir ? Auditeur interne ou externe ? A  la vue des différents avantages et limites de chaque métier, il est difficile de se décider. Il sera réellement question du profil de la personne. Certains pourront trouver tout leur intérêt à travailler au sein de l’entreprise comme auditeur externe. D’autres vivront l’expérience de l’indépendance à une structure comme une source d’enrichissement.

    Petite-Entreprise.net peut accompagner le gérant de l'entreprise à la préparation d'un audit ou à la mise en place d'un audit. Nous disposons d'un réseau de conseillers compétents et engagés dans une démarche qualité, qui sont là pour aider les TPE et PME à faire face à l'avenir. 

    Vous avez des questions ? Fabrice vous répond ! 


    Publicité