Prévision de trésorerie : les erreurs à ne pas faire

Prévision de trésorerie : les erreurs à ne pas faire

Création d'entreprise • Publié le vendredi 22 novembre 2013, mis à jour le dimanche 20 mars 2016

Qu’ils soient artisans à leur compte en entreprise individuelle ou patrons de PME avec 50 salariés, tous les chefs d’entreprise sont confrontés à un problème : la gestion de la trésorerie. Et c’est en particulier vrai depuis la crise de 2008 qui a amené les banques à être plus frileuses sur les financements. Voici quelques erreurs à ne pas faire pour bien gérer sa trésorerie d’entreprise.

Ne sous-estimez pas votre besoin en trésorerie

« La trésorerie, c’est le nerf de la guerre ». Et ce, pour une simple mais excellente raison : c’est par la trésorerie que votre entreprise finance ses charges à court terme. C’est son oxygène !

Trop d’entreprises (et même parmi les plus grosses : Vivendi s’est trouvée en difficulté de trésorerie en 2002 !) considèrent que, comme tout va bien, elles n’ont pas besoin de financer leur trésorerie. C’est une aberration ! Car la trésorerie c’est un peu le matelas des entreprises : c’est grâce à elle que, en cas de coup dur (baisse d’activité, dépense imprévue, créances clients, etc.), les entreprises peuvent continuer à payer leurs charges.

Si vous êtes en phase de création d’entreprise, sur-financez votre trésorerie. Si vous avez déjà créé votre entreprise, financez la tant que possible. Votre trésorerie doit au moins être égale à votre Besoin en Fonds de Roulement :

(le montant de votre stock + le montant de vos créances clients) – le montant de vos dettes fournisseurs.

Ne négligez pas vos lois d’encaissements/décaissements

Cette règle découle directement de ce qui a été dit précédemment. En effet, comme votre trésorerie doit au moins couvrir votre BFR, vous devez connaître vos règles d’encaissements et de décaissements. Explications.

Si vous payez vos fournisseurs au comptant mais que vos clients vous paient à 30 ou 60 jours, vous allez devoir gérer ces 60 à 90 jours de décalage de trésorerie (puisque le phénomène se réitère chaque mois).

Exemple : 

  Janvier Février Mars
 Achat fournisseur 100 100 100

 Règlement client à 30 jours

  50 50

 Règlement client à 60 jours

   50

On voit ici nettement le décalage de trésorerie qu’il va falloir financer. Et encore, ici, le stock n’est pas pris en compte !

Ne voyez pas à court terme

Car même si la trésorerie a pour but de financer vos achats à court terme, vous, vous devez avoir une vision à moyen terme pour anticiper vos évolutions de trésorerie.

Idéalement, créez un tableau prévisionnel de trésorerie que vous pouvez adapter chaque mois en fonction des évolutions de vos ventes et de vos achats. En transformant les données de ce tableau en graphique, vous devriez pouvoir avoir une vue assez juste de votre plan de trésorerie à 12 mois.

Si vous avez des difficultés à réaliser ces tableaux de bord vous-même, n’hésitez pas à consulter votre comptable. Il est là pour vous aider à piloter votre entreprise. Et si vous n’avez pas de comptable, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de petite-entreprise.net, il est justement conçu pour vous mettre en relation avec un professionnel près de chez vous.

Autres erreurs à éviter pour votre prévisionnel de trésorerie

  • Avoir recours à des financements non appropriés : à court ou à long terme, il existe toujours un mode de financement  qui réponde le mieux aux exigences et contraintes  de votre situation. Ainsi, il est crucial d’opter pour des solutions de financement adaptées et scrupuleusement négociées au préalable. Tout financement inadéquat à la durée ou le montant de votre déficit va encore creuser le décalage à l’origine d’une déstabilisation de votre trésorerie.

  • Confondre chiffre d’affaires et rentabilité : certains dirigeants semblent oublier que même un chiffre d’affaire conséquent ne met pas à l’abri d’une mauvaise gestion de trésorerie. Un événement malencontreux peut sérieusement fragiliser la trésorerie même pour des entreprises de grande envergure. Réaliser un bon chiffre d’affaire n’est pas la seule priorité d’une entreprise si elle veut durer. Quelque soit l’importance du chiffre d’affaire, il faut toujours suivre de près les fluctuations de trésorerie.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61