Coaching : accalmie ou désillusion ?

Coaching : accalmie ou désillusion ?

Gestion d'entreprise • Publié le lundi 26 novembre 2012, mis à jour le vendredi 22 mars 2019

Le boom des années 2000 a vu émerger le phénomène du coaching qui a entre autre envahi le monde de l’entreprise. La recrudescence du coaching professionnel a ainsi regagné de plus en plus d’entreprises indépendamment de leur taille et de leur secteur d’activité. Cependant, on recense un affaiblissement de cette pratique. Le coaching serait-il passé de mode ou cette accalmie est-elle due à une absence de résultats miracles ?

Quelle place a le coaching en entreprise ?

Le bilan d'une décennie

L’émergence du coaching répondait au besoin de résoudre certaines problématiques d’ordre technique ou communicationnel rencontrées dans son milieu professionnel. Le bilan de résultat de cette pratique reste tout de même mitigé en raison d’une expansion du coaching inégalement répartie. En effet, que votre entreprise soit publique ou privée, qu’elle soit d’exposition mondiale plus ou moins importante vous n’aurez pas la même probabilité de bénéficier d’un coaching.  Même si une majorité de personnes coachées le recommandent et admettent que ça aide à atteindre les objectifs fixés, certains estiment encore que c’est une approche trop coûteuse pour des résultats non garantis.

Si le coaching est principalement dispensé aux cadres dirigeants, c’est peut être pour une question de coût mais également en raison de son efficacité par rapport à d’autres missions de formation ou d’accompagnement. Cependant, certains dirigeants estiment que ce qui est valable pour eux l’est aussi pour l’ensemble de leurs salariés. Le coaching apparaît ainsi efficace dans la mesure où il ne réquisitionne pas les bénéficiaires pendant des journées entières de formation.

Les adeptes du coaching vous diront qu’il n’a pas d’égale dans la mise en place d’un processus de réflexion guidant vers le succès en raison de la notion sur mesure du suivi rapproché proposé.

Toutefois, si certains prônent l’efficacité et la flexibilité de la démarche, d’autres émettent des réserves quant à la perspicacité et la pertinence de cette pratique.

En somme, tout le monde s’accorde à dire que le coaching, lorsqu’on y a recours, tient son succès aussi bien à l’implication du coach qu’aux efforts et à la volonté de la personne coachée. Il serait tout de même rassurant de pouvoir penser qu’il existe une technique proposant des moyens clés pour faire face à la pression et aux exigences croissantes du monde professionnel. Il est judicieux d’y faire appel ne serait-ce qu’une fois pour pouvoir se faire une réelle idée sur le sujet car les opérations de coaching se multiplient mais ne se ressemblent pas forcément.

En définitive, il apparaît clair que les personnes l’ayant essayé se montrent plutôt satisfaites et les non coachés ne rechignent pas à essayer pour constater d’eux-mêmes de l’impact réalisé. Et vous, que pensez-vous de l’utilité du coaching et de la nécessité d’y recourir ?


Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61