Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Comment bien préparer son entretien d’embauche ?

Publié le mercredi 28 novembre 2012

L’entretien d’embauche est le passage inévitable et primordial dans la recherche d’emploi. Un entretien réussi a de fortes chances de vous ouvrir les portes du monde du travail. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est judicieux de s’y préparer au mieux pour soigner sa présentation et ficeler un argumentaire solide et structuré. Il vous sera important de vous mettre en situation dans vos préparatifs pour anticiper et travailler vos réponses, vos réactions et votre gestuelle. Chaque petit détail de votre discours et de votre langage corporel sera passé au crible et en dira long sur l’état d’esprit dans lequel vous serez. Comment donc bien se préparer pour son entretien d’embauche et comment se déroule ce dernier ?

 

Quels règles et réflexes pour un entretien réussi ?

Un entretien réussi ne s’improvise pas mais se prépare au préalable, comme une compétition pour les sportifs ! Il s’agit d’arriver le jour J en pleine possession de ses moyens et ceci ne s’acquiert qu’avec l’exercice et la pratique. Pour un poste donné, ça sera votre seule et unique opportunité de convaincre si vous êtes pleinement convaincu que le poste en question est dans vos cordes. Si l’entretien est un moment mené par le recruteur et reposant sur la tournure qu’il veut bien y donner, il existe des questions et thèmes standards sur lesquels il vaudra mieux vous préparer. La première règle avant d’arriver à un entretien est de se renseigner au maximum sur le poste à pourvoir et sur la société à éventuellement intégrer. Si vous posez des questions de base quant au descriptif de votre poste ou que vous ignorez des données clés concernant l’entreprise et son activité, ceci ne pourra jouer qu’en votre défaveur. Il faut que vous sachiez que vous ne postulez pas pour du travail mais pour un poste déterminé auquel vous êtes supposé correspondre de par vos compétences et vos aptitudes. Vos motivations doivent également être axées sur la société qui de par l’intérêt qu’elle suscite en vous se verra avantagée de vous choisir vous plutôt qu’un autre candidat. Préparez vous donc à expliquer pourquoi et en quoi ce poste vous correspond, vos plans d’évolution de carrière au sein de l’entreprise ainsi que les valeurs, les réalisations ou les acquis de cette dernière.


Ensuite, votre motivation fondée sera ce qui retiendra l’attention du recruteur et le confortera par rapport à vos attentes, vos plans d’avenir, votre disponibilité et la concordance de votre profil avec le poste vaquant. Mettez donc en avant votre motivation en l’étayant par des arguments comme l’intégration du poste visé dans votre plan de carrière.

 

Connaître ses qualités et ses défauts

L’entretien sera également l’occasion pour vous de mettre en avant vos points forts et de faire le point sur vos points faibles. Soyez honnête vis-à-vis de vous et de votre interlocuteur et ne prétendez pas ne pas avoir de défauts, ne pas les connaître ou faire passer des traits de caractères plus assimilables à des qualités pour des défauts chez vous. Ce genre d‘attitudes répandues vous décrédibilisera plus qu’il ne vous servira. Ce qui serait par contre judicieux, c’est de conclure sur des points positifs sur les défauts qui sont les vôtres et sur les efforts que vous avez à déployer pour y remédier. Optez toujours pour expliciter vos qualités par des exemples concrets et vécus, vous ayant permis de dégager un atout quelconque.

 

Maîtriser la communication non verbale

Enfin, au-delà de vos compétences, ce qui en dira long sur votre éventuelle interaction professionnelle et vos aptitudes relationnelles sera le langage de votre corps, votre attitude et le comportement qui sera le votre durant l’entretien. Sachez donc être maître de vous-même en évitant tous les signes extérieurs de stress (gestes compulsifs ou répétitifs, mauvaise posture par rapport à l’appropriation de l’espace, gestuelle traduisant un enfermement ou une déconnection du monde extérieure, mauvaise maîtrise de ses sentiments se traduisant par de l’arrogance, de l’absence ou de l’indifférence…).  Vous devrez ainsi soigner les moindres détails de votre discours et de votre apparence pour ne pas choquer ou accaparer l’intention sur autre chose que vos propos. Votre voix, votre respiration, votre regard et votre posture doivent dégager calme, sérénité, maîtrise, rigueur, énergie, motivation, volonté, détermination enthousiasme et autonomie.

Dernier élément crucial de votre préparation, l’entretien n’étant pas un interrogatoire, vous serez amené à poser vos propres questions sur le déroulement du travail, l’organisation en équipes, la structuration de l’entreprise, le cadre des missions ou toute autre question vous permettant de compléter vos informations concernant l’entreprise et le poste à pourvoir.

 

Les erreurs à éviter pour son entretien d’embauche

S’il existe des règles d’or à respecter lors d’un entretien, il existe aussi des comportements ou propos à bannir si vous ne voulez pas vous éliminer vous-même. Si on vous demande par exemple de vous présenter, ça n’est aucunement pour raconter l’histoire de votre vie mais pour aller aux points essentiels mettant en relief vos qualités et les acquis de vos expériences antérieures. Soyez donc perspicace et sachez communiquer de manière cohérente et structurée pour ne pas distiller ce que vous voulez mettre en avant.

Autre point crucial, n’esquivez aucune des questions qui vous sont posées, optez plutôt pour des réponses sincères quoique maigres au profit d’un quelconque comportement de fuite qui serait perçu négativement. L’entretien d’embauche se faisant dans un cadre professionnel, aucun dépassement sur un plan personnel n’est toléré aussi bien dans vos réponses que dans vos questions au recruteur. Vous n’êtes pas là pour amadouer ou faire compatir votre interlocuteur, vous êtes là pour le convaincre de votre rigueur et de vos compétences. Si vous êtes amené à parler de vos expériences passées, gardez un esprit critique et analytique et abstenez vous de dire du mal de vos anciens collaborateurs ceci révélerait un manque de professionnalisme de votre part. Enfin, gérez votre attitude et votre gestuelle qui pourraient traduire le contraire de vos propos. Tentez donc d’être aussi à l’aise dans votre manière d’être que dans vos propos, n’oubliez pas que le moindre de vos gestes est analysé.


Si vous avez la chance de passer le cap de l’entretien, renseignez vous sur la suite des évènements et des procédures à venir pour la concrétisation de l’embauche.

En somme, l’importance de la sélection en recrutement est telle qu’on ne peut pas se permettre de faux pas lorsqu’il s’agira de se mettre en avant pour se vendre. Mettez donc toutes les chances de votre côté pour votre entretien en préparant tous les détails de votre discours et de votre attitude pour garder une part de votre esprit dédiée à l’analyse des paramètres nouveaux inhérents à un contexte de recrutement.

Et vous, comment vous y êtes-vous pris pour la préparation de votre entretien ?

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article