Faites le plein d'idées et d'énergie

fiches pratiques

Expert - Comptable - PRO en gestion


M'abonner à la newsletter

Comment calculer le résultat de la comptabilité analytique de gestion ?

Fiche Pratique publiée le Jeudi 26 janvier 2012

L’évaluation des coûts et des résultats de la comptabilité analytique de la gestion (CAG) est réalisée à partir des documents de base établis par la comptabilité générale(CG).
Dans ce cadre, un certain nombre de différences d’incorporation des charges et des produits est relevé entre ces deux systèmes comptables.

Quelles sont les différences d’incorporation entre le résultat de la CAG et le résultat de la CG ?

Pour déterminer le résultat, la comptabilité analytique n’incorpore pas les mêmes produits ni les mêmes charges que la comptabilité générale. Ces différences d’incorporation sont liées aux éléments suivants :

La comptabilité analytique n’intègre pas dans le calcul du résultat :

  • Les charges non incorporables qui ont un caractère exceptionnel parmi lesquelles on peut distinguer les pertes exceptionnelles, les pertes sur créances irrecouvrables, les charges nettes sur cessions d’immobilisation, les pertes de change…
     
  • Les produits non incorporables sont les produits qui ne se rapportent pas à l’exploitation normale de l’entreprise, dont les produits des activités annexes, les subventions, les gains extraordinaires, les produits financiers, les produits nets sur cession des immobilisations…

La comptabilité analytique incorpore également dans le calcul des résultats des charges qui ne sont pas prises en compte dans le système de la comptabilité générale. Ces charges se rapportent à :

  • La rémunération des capitaux propres : Cette rémunération, définie comme le coût de capital financier utilisé par l’entreprise durant l’exercice comptable, n’est pas intégrée en comptabilité générale comme une charge. Elle matérialise dans ce système les dividendes à payer aux associés.
  • La rémunération du travail de l’exploitant individuel : le propriétaire d’une entreprise individuelle ou "l’exploitant individuel" n’est pas considéré comme un salarié par la comptabilité générale. Or, celui-ci fournit des efforts et accomplit un travail pour la bonne mise en marche de l’entreprise.

 
La comptabilité générale enregistre certains produits ou charges annuellement. A contrario, ces éléments sont calculés mensuellement ou trimestriellement par la comptabilité analytique (amortissement des immobilisations, revenu des loyers…).
 
Les amortissements et les provisions sont évalués par la comptabilité générale en fonction de prescriptions fiscales. Des retraitements doivent être effectués à ce niveau pour calculer les charges ou les dépréciations réelles des biens.
 
A la différence de la comptabilité générale, les différences d’inventaire des stocks constatées sont prises en compte pour calculer les résultats par la comptabilité analytique.





Note de cette Fiche Pratique :
4.0 sur 10 note basée sur 5 évaluations.

Notez cette Fiche Pratique :




Vous aimez cette fiche ? Partagez-la !
J'en veux + tout de suite !

Répertoire National
des Pros du Conseil

Je contacte un pro à proximité



Les questions et les commentaires des internautes
  • DOROTHEE NNANG ADA Posté le 2 Décembre 2013 à 7h53
    bonjour,je voudrais savoir comment se calculent les charges de la comptabilité générale et celles de la comptabilité analytique
    Répondre Signaler un abus
  • Prospérine Posté le 22 Février 2013 à 16h39
    Bonjour, Merci pour votre commentaire. Nous vos invitons à consulter l'un de nos correspondants pour avoir une réponse rapide à votre question. A bientôt sur petite-entreprise.net!
    Répondre Signaler un abus
  • thomas Posté le 22 Février 2013 à 16h35
    quel sont les principes comptables au niveau de l'analyse d'exploitation?
    Répondre Signaler un abus

Réagissez, posez vos questions :

Nous recevons de multiples commentaires qui sont tous validés par Prospérine. Nos correspondants sont là pour répondre à vos demandes, n'hésitez pas à les solliciter !