Comment bien choisir votre conseiller en gestion de patrimoine ?

Comment bien choisir votre conseiller en gestion de patrimoine ?

Coaching du dirigeant • Publié le lundi 18 avril 2016, mis à jour le lundi 18 avril 2016
Si votre foyer a un revenu fiscal de plus de 100 000 euros par an, alors vous avez sans doute tout intérêt à solliciter l’expertise d’un conseiller en gestion de patrimoine. Bilan patrimonial, stratégie d’optimisation, conseils en investissements, optimisation de la succession, etc. les avantages d’un gestionnaire de patrimoine sont nombreux. Mais encore faut-il bien choisir son conseiller !

Gestionnaire de patrimoine : les critères indispensables

Pour être conseiller patrimonial, le professionnel doit obligatoirement et légalement respecter les critères suivants :

  • Il doit être conseiller en investissements financiers agréé par l’AMF et immatriculé à l’ORIAS
  • Il doit également appartenir à une association professionnelle qui garantit un certain nombre de critères de qualité en contrôlant non seulement la formation et la conformité du conseiller (assurances, etc.) mais aussi son travail, de manière régulière.
  • Il doit avoir une assurance responsabilité civile.
  • A l’issue de votre premier rendez-vous, il doit vous remettre un Document d’Entrée en Relation (DER) : c’est un document qui détaille sa responsabilité professionnelle, les modalités de sa rémunération et les autorités de contrôle dont il dépend.

Le bon CGP est indépendant

C’est-à-dire qu’il n’est pas lié aux établissements financiers avec lesquels il est en relation ! C’est pour vous la garantie d’avoir une gestion véritablement optimale de votre patrimoine : le CGPI (I pour indépendant) ira chercher les bons placements chez divers partenaires, pour optimiser la gestion de votre patrimoine.

Il est aussi curieux

Le bon CGPI est comme un bon médecin : il mène un interrogatoire pour établir un diagnostic. Aussi, il vous interroge à fond : il veut savoir ce que vous avez déjà placé ailleurs, ce que vous envisagez de faire, si vous avez des enfants, quand vous comptez partir à la retraite, ce que vous voulez faire une fois à la retraite, comment vous avez organisé votre succession, etc.

Bref, le bon conseiller en gestion de patrimoine veut tout savoir sur vous car ce n’est qu’à ce prix qu’il peut vous conseiller efficacement. S’il ne vous interroge pas, c’est qu’il va déployer des solutions toutes faites, « passe-partout » qui ne seront donc pas optimales.

Il est transparent… et polyvalent

Le conseiller en gestion de patrimoine qui vous fait miroiter des rendements sur placements de plus de 5% sans risque a sans doute besoin de renflouer sa propre trésorerie. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il n’existe pas de placement rentable sans risque, c’est incompatible ! Un placement très rentable est un placement qui présente des risques. La force du bon gestionnaire de patrimoine est de pondérer le risque en équilibrant les placements, pour obtenir, sur l’ensemble, un excellent rendement (en cumulant les réductions et crédits d’impôts avec des revenus locatifs, des placements peu risqués, d’autres plus risqués, des contrats de prévoyance, etc.). Sa polyvalence est donc un excellent critère de choix : c’est ce qui va lui permettre de composer sur différents tableaux pour optimiser votre patrimoine.

Il est recommandé par ses clients

C’est enfin le dernier critère : le bon CGPI est conseillé par ses clients parce qu’ils ont un retour (de 3 à 10 ans) qui leur permet de juger de la qualité de ses conseils en optimisation de patrimoine. Choisir un gestionnaire de patrimoine recommandé par ses clients est donc un choix pertinent !

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61