Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Quel gestionnaire de patrimoine vous conviendrait ?

Publié le jeudi 28 février 2013

Gestionnaire patrimoineQue ce soit pour un diagnostic fiable et rigoureux de votre situation financière ou pour vous faire conseiller des produits financiers adaptés à votre situation, le recours à un gestionnaire de patrimoine est devenu quasi inévitable. Pour déballer vos comptes et vos biens ou suivre scrupuleusement certains conseils de placement, il va de soi que vous devrez avoir pleine confiance en la personne choisie. Même si faire appel à un professionnel donné comporte toujours une part de risque, il est important de bien se renseigner pour optimiser son choix.

Qui peut être conseiller en gestion de patrimoine ?

Aujourd’hui, plusieurs professionnels peuvent se vanter de pouvoir dispenser des conseils en gestion de patrimoine.  Même s’il n’existe pas de parcours type, certaines compétences sont requises. Le conseiller doit en effet présenter un profil pluridisciplinaire et maîtriser des domaines aussi divers que le droit, la finance, la gestion, les assurances, la retraite, les placements boursiers, l’immobilier et bien d’autres.

Ainsi, on peut voir aussi bien un salarié d’une banque ou d’une assurance, un expert comptable ou un notaire, revêtir la veste de gestionnaire de patrimoine. L’essentiel est d’être certifié d’un organisme habilité pour présenter la garantie de sa qualification en matière des responsabilités dont il aura à s’acquitter.

Il est important de savoir que le conseiller en gestion de patrimoine est comme un médecin. Il passe par une phase d’exploration préalable pour établir un diagnostic et proposer des solutions de traitement appropriées. Parmi ses capacités globales et reconnues, le conseiller doit bénéficier d’une connaissance juridique pointue pour juger de la bonne organisation du patrimoine étudié et des dispositions à envisager.

Principaux réseaux de gestion en patrimoine 

Si on a souvent tendance à se fier au bouche à oreille, il n’est pas toujours évident de se retrouver dans la jungle des conseillers en gestion de patrimoine. Il existe d’ailleurs plusieurs structures et à vous de vous renseigner pour savoir celle qui vous correspond le mieux. Petit tour d’horizon :

  • Les établissements bancaires : quand on parle d’argent, on pense en premier lieu à la banque. Le premier réflexe de beaucoup de clients est souvent de s’adresser à elle quelque soit leur fortune ou l’importance de leurs avoirs financiers.

     Cependant, ce n’est qu’à partir de 300 000 euros en général, qu’on se voit accorder les services d’un conseiller plus pointu que le conseiller clientèle de base. Ce professionnel opérera une analyse patrimoniale, vous suggérera certaines mesures correctives et des placements ciblés.

    A partir de 1 Million d’euros d’actifs, les entrepreneurs  pourront accéder à la banque privée avec un service et des conseils sur mesure. Conseillers, juristes et fiscalistes chevronnés vous proposeront un suivi et un accompagnement personnalisé. Dans tous les cas de figure, la banque présente l’avantage majeur de la pérennité à long terme et sans commissionnement du conseiller sur les produits prescrits.

  • Les indépendants : une part non négligeable de conseillers en gestion de patrimoine exercent en libéral. Leur principal atout est qu’ils mettent en place une relation personnelle avec leur client et lui proposent un large choix de produits financiers. Indépendants de toute enseigne, ils focalisent leur sélection sur les produits qu’ils estiment les plus pertinents pour leurs clients.

    Cependant, cette indépendance peut parfois jouer en leur défaveur. Certains petits cabinets n’ont en effet pas les moyens pour proposer toutes les compétences escomptées et assurer un service administratif irréprochable. On assiste d’ailleurs de plus en plus à la fusion de plusieurs structures et la taille des cabinets à ainsi tendance à augmenter.

    Sachez cependant, que c’est parmi ces indépendants que le risque de tomber sur un imposteur est le plus grand. Assurez-vous donc que votre conseiller adhère bien à une association reconnue (Chambre des indépendants, CNCIF, CIF-CGPC…). Veillez aussi à vérifier qu’il ait bien le statut de CIF (Conseiller en investissements financiers), celui de courtier, d’intermédiaire en opérations bancaires ou d’agent immobilier.

  • Les franchisés : plusieurs centaines de conseillers en gestion de patrimoine exercent désormais sous le régime de la franchise.

    Ils représentent ainsi de grands réseaux qui leur permettent d’alléger les contraintes professionnelles tout en jouissant d’une certaine notoriété, d’une formation légale et des outils nécessaires.

    Pour leurs clients, ils ont ainsi développé des services comme des partenariats avec certains professionnels (avocats, experts comptables, spécialistes des fusions et acquisitions pour les cessions ou les reprises d’entreprise….).

    Les conseillers exerçant sous franchise ont obligatoirement  le statut de CIF ainsi que toutes les accréditations requises. Cependant, ils perdent la liberté de l’indépendance dans le choix des produits proposés à leurs clients. C’est en effet l’enseigne qui se charge de cette sélection pour l’ensemble de ces franchisés et il n’y a pas moyen de lui faire entorse. Sachez donc que les services proposés n’ont rien à envier à la concurrence et que rigueur et service sont au rendez-vous malgré la moindre liberté de préconisation.

  • Les réseaux salariés : plusieurs milliers de salariés travaillent exclusivement au profit des grandes enseignes. Gros avantage : ils se déplacent à domicile pour voir leurs clients.

    Si la plupart d’entre eux ne sera pas apte à fournir une analyse patrimoniale rigoureuse, il en existe des bien formés qui pourront vous fournir ce service. Beaucoup d’enseignes offrent des prestations diverses allant de l’assurance-vie aux banques et assurances.

    Ils s’adressent souvent à une clientèle fortunée et n’exigent aucun frais d’entrée. Cependant, pour certains cas de figure assez complexes ou peu communs, il arrive que ces salariés soient au bout de leurs limites.  Sachez donc que s’ils peuvent rivaliser de conseils avec les autres réseaux, ils demeurent très restreints  dans leur offre financière. Ils ne peuvent en effet proposer que les produits de leur maison.

Ainsi, quelque soit votre situation et vos besoins, il vous sera toujours possible de trouver le professionnel qui correspond à vos attentes. Sachez donc faire votre petite prospection de marché pour mettre le doigt sur le conseiller le plus apte à satisfaire vos objectifs. Et vous, comment avez-vous choisi votre conseiller en gestion de patrimoine ?

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article
VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61