Quels sont les différents types de sous-traitance ?

Si la sous-traitance prend, généralement, la forme d’un contrat écrit ou oral, elle porte toujours sur la réalisation de travaux soit pour le compte de l’entreprise commanditaire directement, soit pour le compte de son client, le maître d’ouvrage.

Avec la mondialisation qui pousse à l’externalisation des filières économiques, le recours à la sous-traitance est de plus en plus fréquent, au-delà même des frontières nationales.

Les différentes façons de sous-traiter

On peut distinguer trois types de sous-traitance qui recouvrent quasiment tous les cas de figure :

  • La sous-traitance de spécialité : dans ce cas, l’entreprise ne possède pas les moyens (compétences ou matériel) nécessaires à la fabrication d’un produit et s’adresse à une autre entreprise pour le faire.
  • La sous-traitance de capacité : il arrive que l’entreprise se retrouve, à un certain moment, incapable de faire face à la demande (croissante) de ses clients et qu’elle utilise la sous-traitance pour dépasser cette difficulté.
  • La sous-traitance de marché : c’est le cas où une entreprise fait appel à une autre pour remplir un marché conclu entre elle et un maître d’ouvrage.

On en déduit que la sous-traitance est plus une solution pratique pour satisfaire la demande des clients qu’un choix stratégique, même si les avis restent partagés sur le sujet.

À lire également

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61