Financement de l’entreprise - les limites de l’affacturage

Souvent présenté comme une source de financement appréciable pour l’entreprise, l’affacturage est un procédé souple qui permet d’obtenir de la trésorerie facilement et rapidement.

Pourtant, loin d’être infaillible, il connaît des limites assez importantes dont on peut citer, notamment :

La sélection des risques : étant donné que le factor subit le risque de non-paiement et d’insolvabilité de l’acheteur en lieu et place du vendeur, il s’en prémunit du mieux possible en sélectionnant les créances à couvrir. De ce fait, le factor refusera de financer les créances de clients qui lui paraissent insolvables alors que les versements dus au titre de créances acceptées seront effectués dans les 48 heures qui suivent leur acquisition.

L’indissociabilité des services : de façon générale, les sociétés d’affacturage proposent leurs services en les présentant comme étant des services complémentaires, c’est-à-dire, que l’entreprise qui désire avoir des avances de trésorerie ne pourra en bénéficier que si elle souscrit, également, une assurance-crédit et cède la gestion du poste clients. Le service du financement est, quant à lui, facultatif alors que c’est lui seul qui permet d’avoir de l’argent frais rapidement.
 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61