Financement de l’entreprise - Combien coûte l’affacturage ?

L’affacturage est un service financier mis à la disposition des entreprises et rémunéré, principalement, sous forme de commissions : les commissions de services et les commissions de financement.

Voici, donc, une petite présentation de ces deux types de commissions qui constituent, pour l’entreprise, les plus gros postes de dépenses engendrées par l’affacturage :

Les commissions de services sont, également, appelées « commissions d’affacturage » et constituent une grande part de la rémunération du factor. D’après la pratique, leur taux varie, généralement, entre 0,5 et 2,5% du chiffre d’affaires soumis (TTC). En effet, la détermination du taux de la commission de service n’est pas arbitraire ; elle tient compte de quatre éléments majeurs dans la mesure où cette rémunération couvre les services de gestion du poste clients et du recouvrement :

  • Le volume de créances cédées.
  • Le nombre des clients en gestion.
  • Le secteur d’activité de l’entreprise.
  • La qualité de la clientèle.

La commission de financement est, quant à elle, variable et comparable au taux d’escompte. Elle est la contrepartie des avances de trésorerie dont bénéficie l’entreprise au nom de l’affacturage.

Certaines pratiques sont admises, en matière d’affacturage et l’entreprise doit s’y plier. De ce fait, le factor exige, usuellement, dans le contrat qui le lie à l’entreprise l’application d’un minimum forfaitaire annuel, qui lui est dû dès la conclusion du contrat.

De même, pour se prémunir du risque de non-paiement, le factor impose la constitution d’un fonds de garantie sous forme de pourcentages à prélever sur les créances qui lui sont cédées. En moyenne, ces pourcentages varient entre 10 et 15% du volume total du portefeuille-clients transmis.

Mais s’il arrive qu’il ne dépasse pas les 5% dans les meilleurs des cas, ce taux peut, en revanche, atteindre le seuil des 40%, en fonction du volume total des factures cédées et de la qualité de la clientèle.

Par ailleurs, d’autres frais peuvent survenir pour couvrir la constitution de dossiers et l’agrément de nouveaux clients à gérer.

En définitive, entre les commissions de services et de financement d’une part, et les frais annexes qui surgissent à chaque étape, l’affacturage peut coûter bien plus cher que prévu. D’où l’importance, pour l’entreprise, de négocier pied à pied son contrat d’affacturage en vue d’obtenir les meilleurs taux possibles.
 

Cette fiche répond-elle
à votre question ?
Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61