Restructurer son entreprise- Les erreurs à éviter

Avec la crise économique mondiale, de nombreuses entreprises ont vu leur activité ralentir, voire se réduire, considérablement. A un tel point que pour certains dirigeants, la restructuration s’est imposée comme l’unique solution possible pour sauvegarder leur entreprise.

En effet, aussi douloureuse soit-elle, la restructuration demeure un choix que le dirigeant se trouve, parfois, contraint de suivre pour assurer la survie de son entreprise.

Par conséquent, il est primordial, pour le chef d’entreprise, de savoir piloter ce changement, en essayant, au maximum, d’éviter les complications.

A ce niveau, on dénombre cinq erreurs principales qui peuvent rendre l’opération de restructuration plus difficile et transformer cette solution de survie en un véritable cauchemar pour le dirigeant :

Repousser trop longtemps la restructuration : il est clair que la restructuration est loin d’être la solution idéale, ni pour le chef d’entreprise, ni pour les salariés. Néanmoins, il ne faut pas hésiter à la lister, parmi les solutions envisageables pour sauver l’entreprise, même si on ne la considèrera qu’en dernier recours. En effet, si les toutes les conditions sont réunies (détérioration de l’ensemble des paramètres économiques de l’entreprise) et que la situation ne semble pas s’arranger, le dirigeant doit prendre, sans plus tarder, la décision de restructuration afin de limiter les dégâts. Car, plus il attendra, plus les mesures à prendre seront lourdes et difficiles à gérer.

Vécue comme un drame par les salariés concernés, la restructuration est, également, difficile à assumer pour le dirigeant qui doit la gérer avec beaucoup de professionnalisme, certes, mais surtout, d’humanité afin de ménager au mieux les employés qui font les frais de la restructuration.

Voilà pourquoi il est essentiel d’éviter certaines erreurs qui ne peuvent qu’aggraver une situation déjà complexe et dont on citera :

Procéder à la restructuration sans avoir une vue systémique de l’entreprise : si la restructuration exige une diminution conséquente des charges sociales, entre autres, il ne s’agit pas, pour autant, de réduire l’effectif n’importe comment. En effet, l’objectif principal de la restructuration est de réorganiser l’entreprise, voire de la remodeler, de manière à ce qu’elle réponde mieux aux nouvelles exigences du marché. Pour ce faire, il est essentiel de régénérer l’entreprise, en gardant les compétences nécessaires à la réalisation de cet objectif. Cela doit se traduire par un choix judicieux des compétences à sacrifier ; le dirigeant peut, par exemple, décider de garder un collaborateur, nouvellement recruté, qui a les compétences dont il a besoin tandis qu’il préférera se séparer d’un employé justifiant d’une grande ancienneté au sein de l’entreprise, mais qui n’a pas les qualifications requises pour assurer la survie de l’entreprise.

D’autres erreurs non moins graves sont à connaître afin de bien réussir l’opération de restructuration de son entreprise :

Ne pas prévoir de timing précis pour les actions de restructuration : souvent opérée dans l’urgence, la restructuration de l’entreprise doit être exécutée rapidement. En fait, l’importance du timing est liée à la gravité de la situation de l’entreprise. Plus la situation est critique, plus il est capital d’agir vite. Outre les mesures à prendre pour assurer la survie de l’entreprise, celle-ci est tributaire de leur rapidité d’exécution.
 
Ne pas communiquer sur le sujet : bien qu’elle ne constitue pas une bonne nouvelle pour le personnel de l’entreprise, la restructuration ne doit pas leur être dissimulée. En effet, les salariés ont le droit d’être, clairement informés sur le changement qui s’opère au sein de l’entreprise, qu’ils soient directement concernés par les mesures de restructuration ou non. Il s’agit, avant tout, pour le dirigeant, de faire preuve d’honnêteté et de respect envers ses employés.
 
Négliger le suivi du plan d’actions de la restructuration
: définir les actions à mener et le timing à respecter ne suffit pas. Le dirigeant doit, en outre, assurer un suivi permanent du plan d’actions afin de s’assurer du bon déroulement de la restructuration.
 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61