Management - Innovation et créativité, combattre les idées reçues

On ne cesse de répéter que l’innovation est le moteur qui augmente la compétitivité de l’entreprise, mais les dirigeants ont beaucoup de mal à traduire cette conception théorique en une méthode pratique qui donne des résultats effectifs, à moyen ou long terme.

Etant donné que l’on sait déjà que trouver une idée est la première étape du processus créatif, il va de soi qu’elle ne pourra être exploitée qu’après sa conversion en un produit innovant.

Mais si créativité et innovation vont de paire, il s’agit tout de même de deux notions distinctes qu’il convient d’appréhender de la meilleure manière, en battant en brèche les idées reçues qui entourent ces deux concepts au point de compromettre leur efficacité :

L’innovation est le fruit du hasard : si l’on reste les bras croisés en espérant qu’une idée créative nous tombe du Ciel, il est clair que l’on risque d’attendre longtemps et même, très longtemps. La pratique a révélé, en effet, que les entreprises les plus actives sur le plan de la recherche d’idées nouvelles sont, également, les plus compétitives et les plus innovantes. Rien de mystérieux à cela ; il s’agit d’un simple rapport de cause à effet. Plus on cherche, plus on a de chances de découvrir quelque chose de nouveau. Car rien n’arrive jamais par hasard, comme on dit, et surtout pas l’innovation.

Ce préjugé du hasard n’est que le premier d’une liste d’idées reçues encore bien plus longue. S’arrêter sur l’essentiel pour pouvoir les démonter et aller de l’avant est primordial, pour tout dirigeant qui cherche à rendre son entreprise plus compétitive :

"La créativité est l’innovation" : bien que les deux concepts soient étroitement liés, on ne doit pas les confondre pour autant. La créativité est le processus de création de l’innovation, celui qui aboutit à l’idée innovatrice qui sera, par la suite, exploitée pour donner naissance à un produit innovant. L’innovation, quant à elle, s’applique au produit ou à la technologie qui traduit, concrètement, l’idée créative. Souvent citées ensemble, les deux notions sont complémentaires et aboutissent à la fabrication d’un nouveau produit qui sera qualifié d’ « innovant ».
 
"Toutes les idées innovantes sont bonnes à prendre" : malheureusement, ce préjugé est totalement erroné car la nouveauté ne suffit pas pour créer un produit innovant. Encore faut-il que sa transformation soit possible et que sa mise en œuvre soit réalisable, aussi bien d’un point de vue technique que d’un point de vue financier. Faire le tri des idées nouvelles est donc primordial afin de choisir celles qui seront retenues et appliquées.

Dans la pratique, les entreprises utilisant le système des boîtes à suggestions recueillent des dizaines, voire des centaines d’idées (surtout, si la boîte à idées est virtuelle) pour n’en retenir que quelques-unes et tenter de les concrétiser.

"L’innovation ne peut être que technologique" : malgré la découverte quasi-quotidienne de nouvelles technologies, qui caractérise notre époque, limiter l’innovation au seul aspect technologique traduit une vision très restreinte de la créativité qui peut, également, s’étendre à d’autres domaines moins pointus et moins coûteux, ce qui est fort bénéfique pour l’entreprise. Apporter une nouvelle conception d’un produit déjà existant, créer de nouvelles utilisations et par là même, de nouveaux besoins, équivaut aussi à une innovation qui peut s’avérer plus utile et plus percutante qu’une innovation technologique mal conçue ou mal vendue.
 
"L’innovation ne peut naître que du personnel de l’entreprise" : même si les salariés de l’entreprise connaissent mieux que quiconque ses capacités et ses objectifs, cela ne les prédispose pas, forcément, à proposer les meilleures idées. En revanche, un regard extérieur à l’entreprise peut déceler tout de suite les failles qui existent et les points forts et essayer, à partir de ces observations, de concevoir quelque chose de réellement innovant. D’où, l’intérêt d’une collaboration - périodique ou prolongée - avec une équipe d’externes qui apporterait, régulièrement, du « sang-neuf » à l’entreprise.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61