L’évaluation des économies d’échelle liées à la demande

Economiquement, les économies d’échelle sont généralement liées à l’offre, notamment à l’échelle de production.


C’est l’exemple d’un feed-back positif dû aux économies d’échelle de production : les grandes entreprises tendent à avoir des coûts de production plus bas jusqu’à un certain niveau.

En dépit de ces économies d’échelle traditionnelles, liées à l’offre qui tendent généralement à s’épuiser avec la complexité de l’activité économique, il y a un élément nouveau dans cette économie de l’information : l’effet de feed-back positif, qui est lié à la demande.

Parmi les attributs des économies d’échelle liées à la demande :

Contrairement aux économies d’échelle liées à l’offre, les économies d’échelle liées à la demande ne disparaissent pas lorsque la taille du marché est très importante : elles ne font qu’augmenter. Si toute la demande consomme l’offre proposée par une seule entreprise, ce n’est qu’une raison supplémentaire pour les autres clients de l’utiliser.
 
Les économies d’échelle liées à la demande ne sont pas prévisibles, pour que certaines entreprises gagnent instantanément alors que d’autres jettent l’éponge : celles-ci n’empêchent pas la survie des autres concurrents.
 
Elles sont propres aux activités qui se développement en réseaux : l’utilité de chaque consommateur augmente au fur et à mesure que le nombre des utilisateurs augmente.

À lire également

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61