L’effet de substitution : l’effet sur les comportements des investisseurs

Il est reconnu que l’effet de substitution entre les actifs réels et financiers détenus par les entreprises provient essentiellement de leur comportement de maximisation de leur utilité inter temporelle.

En effet, si l’investissement en logement des ménages est réduit à cause de leurs contraintes financières. Le comportement des entreprises, qui maximisent leur profit intertemporel, résulte de la modification du coût d’usage du capital.

Il est à noter qu’en agrégeant les apports des différentes théories keynésiennes et classiques, il se révèle que la décision d’investissement est influencée, pour une activité économique donnée, par :

Le prix relatif du capital et du travail (en acceptant l’hypothèse d’une fonction de production à facteurs substituables) ;
Par le taux d’actualisation (pour calculer la valeur présente des profits futurs espérés) ;
Par le coût réel de financement.
Il est à préciser que la dépréciation physique du capital et le taux réel vont déterminer le coût d’usage (utilisation) d’un capital nouveau. Une hausse des taux d’intérêt, en augmentant le prix relatif du capital et son coût d’usage, aura donc un effet négatif sur l’investissement. Seuls les investissements dont la production marginale est supérieure au coût d’usage seront entrepris. Au niveau macroéconomique cela se traduit par une augmentation de la productivité moyenne capitale.

 

À lire également

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61