Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Les arguments en faveur d’un taux de change flexible

L’argument en faveur d’un système de changes flexibles consiste à souligner l’interdépendance des autorités vis-à-vis de la contrainte externe : l’évolution du taux de change est censée réduire, plus ou moins automatiquement, les équilibres de la balance des opérations courantes. Le risque de variation du cours de change, que subissent les importateurs et exportateurs, est couvert sur le marché à termes des devises : ce risque ne doit donc pas entraver le développement du commerce international si le coût de ces couvertures est assez faible. Cependant, deux inconvénients majeurs tempèrent les avantages attendus d’un système de changes flexibles :

La spéculation sur les marchés des changes entraîne des surajustements des parités. Or pour une économie dont le degré d’ouverture est élevé, une monnaie se dépréciant favorise une inflation importée ; une monnaie s’appréciant trop pose des problèmes de compétitivité à l'exportation ce qui a des répercussions sur l’activité économique ;
 
Surtout, l’expérience des changes, n’a permis ni un rééquilibrage automatique des balances des paiements ni de bénéficier d’une politique de taux d’intérêt indépendante. Les taux américains ont toujours influencé les taux des pays occidentaux qui tentaient d’amoindrir l’amplitude des fluctuations du dollar afin d’éviter les effets pervers du surajustement des parités.

 

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article