Comment agir face à la concurrence ? Le principe des prix prédateurs

Les prix prédateurs sont définis comme étant :

Le fait d'une entreprise en situation défensive qui pratique des prix de vente très bas en vue de se protéger.
Le fait d’une entreprise en situation offensive qui veut étendre sa part de marché au détriment de concurrents potentiels ou existants.
Concrètement, les prix prédateurs sont des prix de vente très bas, c'est-à-dire susceptibles d'empêcher un concurrent présent ou potentiel d'être rentable. Celà revient donc à contraindre la concurrence et à profiter d'une position compétitive (oligopole, position dominante, voire monopole).

Depuis le début des années 2000, deux raisons au moins expliquent le regain d'intérêt porté aux comportements de prédation par des prix prédateurs :

La libéralisation, la privatisation et la dérégulation : l'unité dominante se retrouve confrontée à de nouveaux concurrents et, afin de préserver tout ou partie de sa position, va pratiquer des stratégies fortement défensives voir exclusives.
 
De nombreux domaines sont polarisés par d’importants effets de réseaux et de lock-in, qualifiés "d’enfermement propriétaire". Il est à noter que sur ces marchés, les nouveaux entrants éprouvent de grandes difficultés à concurrencer les firmes en place. De nombreux secteurs voient ainsi leurs marchés saturés ou en voie de saturation. Ils tentent alors de lancer des programmes de fidélisation de la clientèle, ce qui contribue à figer les parts de marché.

 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61