Le fonctionnement et l’analyse des prix prédateurs : modélisation rationnelle des prix prédateurs

Trois principaux types de modélisation rationnelle des prix prédateurs émergent de ce renouveau apporté par la théorie des jeux :

Les modèles de signal.
La prédation par réputation.
L’asymétrie financière.
Le premier type de modélisation est le modèle de signal.
Selon les principes du modèle de signal, des prix bas révèlent que les coûts de l’entreprise sont eux-mêmes faibles, annonçant aux concurrents que l’entrée ou la survie sur le marché seront difficiles voir impossibles. Cette situation est la plus observée actuellement sur les marchés réels et financiers.

Les origines de tels modèles remontent à la notion de prix-limite introduite par Bain (1949) pour qui la firme en place a une incitation à baisser son prix parce qu’il existe une relation positive entre le prix avant l’entrée et la vitesse ou le degré d’entrée.

Il est à noter que le prix dit limite correspond au prix maximum permettant cet effet dissuasif sur l’entrée. L’existence de cette relation entre le prix observé aujourd’hui et l’incitation à entrer ou rester sur le marché, c’est-à-dire le prix susceptible de s’établir dans le futur, a été, théoriquement, la critique principale adressée à l’idée du prix-limite.

 

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61