Les charges décaissables et les charges calculées

Pour toute entreprise, il est nécessaire d’opérer une distinction entre les charges décaissables et les charges calculées.

En effet, certaines charges, dites calculées, ne donnent pas lieu à des sorties de fonds et ne posent donc pas de problèmes de financement. C’est le cas par exemple, de la valeur nette calculée des éléments d’actifs cédés. Ces derniers constituent la valeur résiduelle des immobilisations qui sortent du patrimoine de l’entreprise, avant d’avoir été complètement amorties.

Les charges calculées sont, en réalité, constituées essentiellement par les dotations aux amortissements et provisions, qui représentent la part annuelle (pour un exercice) d’une opération d’amortissement ou de provision.

Il est à préciser que le montant d’un amortissement à une date donnée, est égal à la somme de toutes les dotations annuelles jusqu’à cette date. Alors que, par amortissement et provision on entend :

  • Les amortissements pour dépréciations ;
  • Les provisions pour dépréciations ;
  • Les amortissements des charges à répartir ;
  • Les provisions pour risques et charges ;
  • Les provisions réglementées (pour hausse des prix, pour fluctuation des cours, pour investissement…etc) ;
  • Les amortissements dérogatoires.

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61