Comment travailler avec sa société offshore depuis la France ?

Comment travailler avec sa société offshore depuis la France ?

L’objectif principal de la délocalisation réside dans ce que cette option procure comme avantages fiscaux et ce qu’elle génère de réductions au niveau des charges. Néanmoins, pour constituer une société offshore, il faut identifier l’environnement dans lequel s’exerce l’activité, le but de la création de cette société offshore (remplacement de la société déjà existante ou accompagnement), la méthode de facturation, etc.

Pour une meilleure gestion du travail, la société offshore doit avoir :
- un bureau de liaison : servant à la réception et à la transmission du courrier depuis la France vers l’entité étrangère. Ce bureau est soumis à l’obligation de déclaration d’existence auprès du centre des formalités de l’entreprise (CFE). Il est strictement interdit d’effectuer des transactions commerciales depuis ce bureau, sous le titre de représentation de la société.

- une succursale : devant être immatriculée au registre du commerce et des sociétés. Elle est évaluée comme une société à responsabilité limitée (SARL). Pour ce type d’entité, les statuts de la société offshore doivent être fournis après traduction en Français. Sachant que, cette dernière doit être effectuée par un traducteur agréé par le tribunal de commerce.

 

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61