/P-2680-136-G1-l-exoneration-des-benefices-des-entreprises-nouvelles.html
Fiche
16764 --- %%title%% sur petite-entreprise.net, premier site d’informations à destination des dirigeants de TPE.
AccueilL’exonération des bénéfices des entreprises nouvelles

L’exonération des bénéfices des entreprises nouvelles

Publié le 7 avril 2015

Les jeunes entreprises implantées dans les zones d’aide à finalité régionale (AFR) et ceci avant le 31 décembre 2013, peuvent profiter d’une exonération d’impôt sur les bénéfices. Jusqu’en 2010, ce processus touchait aussi les nouvelles entreprises se trouvant dans les zones de revitalisation rurale (ZRR) et dans les zones de redynamisation urbaine (ZRU).  La nouvelle loi des finances (2011) a mis en place un mécanisme d’exonération d’impôt sur les bénéfices, concernant les entreprises en ZRR (créées ou reprise entre le 1er janvier 2011 et le 31 décembre 2013). Par contre, les entreprises en ZRU ne peuvent plus bénéficier de ce dispositif d’exonération fiscale.

Les entreprises qui profitent de ce dispositif de façon privilégiée sont celles qui sont réellement nouvelles et qui sont implantées dans une zone prioritaire. Certains critères sont donc nécessaires pour pouvoir avoir accès à ces mesures d’exemption fiscales :

Type de l’entreprise

Toute entreprise réalisant des bénéficies et étant soumises à un régime réel de taxation est concernée. Donc il suffit qu’elle exerce des activités à but lucratif qui soient conformes aux conditions requises pour bénéficier de ce dispositif. Ces mesures ne s’appliquent pas aux groupements d’intérêt économique (GIE).

Nature de l’activité

  • Fonctions industrielles.
  • Fonctions commerciales (commerces, transport, BTP, entreprises de vente de services…).
  • Fonctions artisanales.
  • Les activités libérales soumises à l’impôt sur les sociétés et exerçant dans les zones éligibles. Il est impératif que l’entreprise libérale emploie au moins 3 salariés à chaque exercice de la période d’application du dispositif.

Il existe certaines activités qui sont exclues :

  • La pêche maritime
  • Banques, finances, assurances (sauf courtage), gestion ou location d’immeubles.

L’activité doit être vraiment nouvelle

Dans ce cadre, sont exclues les sociétés mises en place dans un but de restructuration, de concentration ou d’extension d’activités préalablement existantes. Les entreprises reprenant ce genre d’activités sont également exclues.

On parle d’extension d’une activité préexistante,

  • Quand l’activité d’une entreprise est prolongée par le biais de la création d’une autre.
  • En cas de communauté d’intérêts entre nouvelle et ancienne entreprise.

Installation dans une zone géographique prioritaire

L’un des critères essentiels pour accéder à ce privilège fiscal est l’établissement de l’entreprise dans une zone d’aide à finalité régionale (AFR) au plus tard le 31 décembre 2013. Le siège social ainsi que toutes les activités et outils d’exploitation de l’entreprise doivent se trouver dans une zone conforme aux conditions nécessaires pour profiter de l’exonération fiscale.

Quelques précisions doivent être mentionnées :

  • Une entreprise de services qui propose des offres à ses clients et dont le siège est implanté dans une zone éligible peut bénéficier de l’exonération fiscale. Mais ceci n’est valable que si elle dispose dans son siège social des moyens d’exploitation significatifs. L’exonération est toujours appliquée même si les activités de l’entreprise se déroulent hors de la zone AFR.

  • Une entreprise du secteur du bâtiment dont le siège et l’ensemble des moyens d’exploitation sont implantés dans une zone éligible peut également profiter de ce dispositif. Cependant, les opérations et les prestations de l’entreprise doivent se dérouler à l’intérieur de la zone éligible.

  • Toute activité non sédentaire (activités immobilières, commerçants ambulants…)  qui réalise au moins 85% de son chiffre d’affaire en zone éligible peut être considérée comme conforme aux conditions requises pour avoir accès à l’exonération sur bénéfices.
  • Pendant toute la durée de l’exonération, la société sera soumise à un contrôle régulier. En effet, si l’entreprise est segmentée sous forme de sociétés alors, pas plus de la moitié du capital social ne doit être possédé, directement ou indirectement par d’autres sociétés.

Cette limite doit être absolument respectée pendant toute la période durant laquelle la société souhaite profiter du dispositif d’exonération.

L’exonération proprement dite est mise en place comme suit :

  • Les bénéfices faits au cours des 24 premiers mois depuis la date de la création de l’entreprise sont exonérés entièrement.
  • La troisième période de 12 mois : déduction de 75 %.
  • La quatrième période de 12 mois : déduction de 50 %.
  • La cinquième période de 12 mois : déduction de 25 %.

L’avantage fiscal proposé par ce dispositif est réglementé.
En effet, il y a un plafond à ne pas dépasser. Le montant des exonérations est proportionnel au respect de l’ensemble des règles aux aides de minimis.
De ce fait, les avantages fiscaux dont bénéficie une entreprise ne peuvent pas dépasser 200 000 euros, étalés sur une période glissante de 3 exercices.

Ce seuil est fixé à 100 000 euros pour les entreprises exerçant dans le secteur des transports.

Les entreprises implantées en zone franche urbaine (ZFU) et qui sont conformes aux conditions nécessaires à l’application de ce processus, disposent de 6 mois pour choisir le régime qui leur convient. En effet, cet intervalle libre leur permet de choisir entre le dispositif d’exonération sur les bénéfices et l’option spécifique aux activités créées en ZFU.

Pour bénéficier de ce régime d’exonération, la procédure est très simple. Dès que l’entreprise remplit les conditions nécessaires citées au préalable, elle n’est tenue de faire aucune requête particulière pour profiter des abattements d’impôts. Elle se place systématiquement sous le régime de l’article 44 sexies du Code Général des Impôts (CGI). Cependant, elle doit absolument prouver qu’elle respecte bien les conditions imposées. Elle peut faire cette justification en soumettant certains renseignements concernant l’entreprise nouvelle et les personnes physiques associées de la société. Ces données peuvent être jointes aux déclarations de résultats.

Toute entreprise souhaitant profiter de ce dispositif, peut se renseigner auprès de l’administration fiscale pour vérifier son éligibilité à cette exonération. Si l’administration fiscale ne soumet aucune réponse au bout de 3 mois, ce silence est considéré comme une acceptation tacite. 

Il faut savoir que ce dispositif peut être très avantageux pour les jeunes entreprises sur le court terme afin de faciliter leur lancement ainsi que sur le long terme. Si vous êtes nouvel entrepreneur, n’hésitez surtout pas à bénéficier de cette exonération.

L’exonération des bénéfices des entreprises nouvelles
Gagnez en efficacité et productivité
on en parle !

 

Trouvez-vous cette fiche utile ?
10/10
Gagnez en efficacité et productivité
on en parle !
L’exonération des bénéfices des entreprises nouvelles
En savoir plus sur cette thématique

Vous y êtes presque. Laissez-nous vos coordonnées, nous vous appelons sous 48H !

Oups ! Nos conseillers sont situés uniquement en France et DOM/TOM. Nous vous invitons à trouver votre réponse dans nos fiches pratiques.
Les structures hiérarchiques : description, avantages et inconvénients
Être mieux organisé
Management / ressources humaines 07-04-2015
Les structures hiérarchiques : description, avantages et inconvénients
Lire la suite
Se lancer dans l’entreprenariat pour les étudiants et les salariés
Me lancer et créer ma boite
Accompagnement entrepreneur 07-04-2015
Se lancer dans l’entreprenariat pour les étudiants et les salariés
Lire la suite

Les actualités de Petite-Entreprise.net

Facebook
Petite-Entreprise.net
15-03-2024
🌟✨ Ne laissez pas le destin passer à côté de vous ! Si vous tombez sur cette publication, c'est un signe que vous devez poursuivre votre rêve. Ne laissez pas la peur ou les doutes vous ...
🌟✨ Ne laissez pas le...
Facebook
Petite-Entreprise.net
14-03-2024
🎨 Envie de perfectionner votre art du pitch ? Voici 3 conseils incontournables pour vous aider à briller lors de vos présentations : 1️⃣ Soyez concis et clair : Gardez votre pitch simple ...
🎨 Envie de perfectionner votre...
 Imprimerie et entrepreneuriat : des solutions accessibles et efficaces pour les TPE
Fiche pratique
Stratégie marketing 26-04-2024
 Imprimerie et entrepreneuriat : des solutions accessibles et efficaces pour les TPE
Lire la suite
Facebook
Petite-Entreprise.net
12-03-2024
Découvrez notre nouvelle fiche pratique sur la gestion des flux en entreprises! 📊💼 Apprenez comment optimiser vos processus pour une meilleure productivité et rentabilité. 💡 Cliquez ...
Découvrez notre nouvelle fiche pratique...
Conseiller
Laurent HEINRICH
Laurent HEINRICH
Conseil en pilotage d’entreprise
CHARVONNEX
(74) Haute Savoie
Facebook
Petite-Entreprise.net
11-03-2024
Facebook
Petite-Entreprise.net
08-03-2024
🌸 A l'occasion de la Journée Internationale des Droits de la Femme, mettons en lumière les femmes entrepreneures qui font bouger les lignes et inspirent le monde entier. 💪🏼 De la création ...
🌸 A l'occasion de la...
Facebook
Petite-Entreprise.net
08-03-2024
Petite-entreprise.net soutient l'entrepreneuriat au féminin et passe son logo en violet pour la Journée des Droits de la Femme ! Très belle journée à toutes 💪 #8mars ...
Petite-entreprise.net soutient l'entrepreneuriat au féminin...
Mutuelle pour les petites structures : comment trouver la bonne solution pour votre TPE ?
Fiche pratique
Conseils dirigeant 02-04-2024
Mutuelle pour les petites structures : comment trouver la bonne solution pour votre TPE ?
Lire la suite
Charger plus d'actualités
Suivez-nous
sur les réseaux sociaux
Vous avez soif d'information ?
En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les mercredis !
Voir un exemple de newsletter

La société Valpolis traite les données recueillies afin de faire suite à votre demande d’inscription à la newsletter.
En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits.