Nous soutenons les créateurs et patrons de petites boîtes avec :

Les fiches pratiques
+ de 6000 pages en libre accès

Des milliers de fiches conseils, actualités, conseils d’experts disponibles en libre-accès.

Fiches pratiques

Le Répertoire National des Professionnels du Conseil

+ de 2000 conseillers d’entreprise prêts à vous accompagner dans toute la France.

Répertoire du Conseil

SOS Patron®
Prise en charge en 1h

Une demande urgente ? Une solution de proximité existe : nous la trouvons en moins d’1 heure.

SOS Patron®

Question / réponse
Réponse de PRO en 1h

Des experts répondent à vos questions dans un délai de 1h maximum.

Question réponse
Fermer
Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Les différents taux de CSG

La contribution sociale généralisée, plus communément appelée CSG, est un impôt qui a été décrété par la loi des finances le 28 décembre 1990. Les prélèvements de la CSG s’effectuent directement sur les revenus, sauf pour les prestations sociales et familiales.

Que finance la CSG ?

Cet impôt sert à financer :

  • L’assurance maladie
  • Les prestations familiales
  • Le fond de solidarité vieillesse ou FSV

Quels sont les taux de la CSG ?

La contribution sociale généralisée est obligatoire. Ces taux de prélèvement varient selon la nature de l’activité :

  • Dans le cas des salaires et des primes le taux est de 7.5%
  • Dans le cas des revenus du patrimoine et des placements tels que les rentes viagères, les plus-values etc., le taux est de 8.2%
  • Pour les revenus de jeux, le taux s’élève à 9.5%
  • Enfin, concernant les revenus de remplacements tels que la pension de retraite, les allocations chômage etc., les taux varient de 6.2% à 6.6%.

A partir du premier janvier 2005, une partie de la CSG est déduite de l’impôt sur le revenu : 5.1% pour les revenus d’activités et 3.8 et 4.2% pour les revenus de remplacement.

Grâce à la contribution sociale généralisée, le mode de financement de la protection sociale ne repose plus uniquement sur les cotisations sociales mais aussi sur les revenus.

Publicité

Soyez le premier à commenter cette article