Définition : Entreprise Individuelle

Création d'entreprise • Publié le jeudi 17 avril 2014, mis à jour le jeudi 28 mars 2019
Définition : Entreprise Individuelle

Qu'est-ce qu'une entreprise individuelle ? Quelles sont ses spécificités ? Quel est le montant minimum pour ouvrir une entreprise individuelle ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article !

Présentation

QU'EST-CE QU'UNE ENTREPRISE INDIVIDUELLE ?

L’entreprise individuelle est dirigée par une seule personne physique, qui sert son propre intérêt. L’entrepreneur peut être un commerçant, un artisan ou un indépendant intellectuel. Sur le plan fiscal le patrimoine de l’entreprise n’est pas séparé de celui de l’entrepreneur.

UNE GARANTIE D'INDÉPENDANCE

Il s’agit d’une forme d’exploitation qui réduit les formalités et garantie l’indépendance. En tant que seul dirigeant, l’entrepreneur individuel bénéficie d’une liberté totale. En effet il est le seul à prendre les décisions, instaurer les règles et organiser les tâches. Toutefois, ceci implique aussi qu’il est le seul à assumer la responsabilité des dettes et des échecs.

Diriger une entreprise individuelle n’est pas une tâche facile et le dirigeant doit être en grade d’administrer correctement ses biens. C’est la raison pour laquelle, l’entrepreneur doit être assez qualifié pour acquérir un statut bien défini : commerçant, artisan ou indépendant intellectuel. Il est également, indispensable qu’il soit en possession de toutes les autorisations, requises par l’état, et relatives à son activité.

Dans certains cas, l’entrepreneur est soumis à des conditions supplémentaires exigées par la loi sans quoi il ne peut pas démarrer son entreprise.

Ce qu'il faut savoir ...

  • Les revenus de l’activité de l’entreprise doivent être déclarés au même titre que vos autres revenus sur votre avis d’imposition
  • Tout ce que vous engagez dans votre entreprise sous ce statut, est lié à l’entreprise. Aucune différence n’est faite entre vos biens personnels et vos biens professionnels. De fait, les gains sont confondus et les pertes également
  • En tant qu’entrepreneur individuel et selon votre activité (commerce, artisan, prestation de service…) vous êtes obligés de respecter des seuils de chiffre d’affaires précis. Si toutefois, vous veniez à dépasser ces seuils, vous pourriez recevoir un rappel provenant de l’administration fiscale.
    Pour une activité commerciale, le seuil est fixé à 170 000 € de chiffre d’affaires. Pour les prestations de service et professions libérales le seuil est fixé 70 000 € de chiffre d’affaires
  • Financer son entreprise peut s’avérer compliqué. Du fait de votre solitude, les banques et les financiers, ont plus de mal à vous faire confiance. Les assurances que les banquiers peuvent avoir lorsqu’ils contractent avec un dirigeant en SA, SARL n’existent pas avec les statuts EURL, SASU…. 

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61