/P-3164-88-G1-banque-et-facilite-de-caisse.html
AccueilBanque et facilité de caisse

Banque et facilité de caisse

Publié le 7 avril 2015

Les longs délais de paiement sont de pratique courante en France. La loi vise à diminuer ces périodes de décalage, cependant le pouvoir de négociation des donneurs d’ordre s’y interpose très souvent. Ainsi, le financement des opérations se fait par crédit bancaire. Dans ce cadre, on peut citer la facilité de caisse. C’est une méthode flexible et répandue qui consiste à autoriser l’entreprise à soumette son compte débiteur « quelques jours par mois » selon la formule adoptée.

Envie de développer votre boîte ?
Appelez-moi !
Vincent CORDONNIER
Prendre rendez-vous

Il faut savoir que le règlement des factures fournisseurs se fait généralement à des dates déterminées. Il en est de même pour les salaires ainsi que pour les cotisations sociales. Par contre, les dettes clients sont souvent réglées à des dates différentes. La banque devra s’assurer que la structure financière de l’entreprise est assez solide pour que le fonds de roulement puisse couvrir les frais liés au processus d’exploitation.  Si cette différence entre les capitaux qui financent les actifs circulants et le besoin en fonds de roulement est positive, le compte peut redevenir périodiquement créditeur. 

Le conseiller commercial de l’entreprise se basera sur des indicateurs pertinents pour évaluer le fonctionnement du compte ; nombre de jours de débit, plus fort solde créditeur, flux…
Il faut faire attention quand les mouvements créditeurs baissent car si la facilité est utilisée comme un découvert (pendant tout le mois), la banque risque de réviser sa position à l’égard de l’entreprise.

Trouvez-vous cette fiche utile ?
7/10
Envie de développer votre boîte ?
Appelez-moi !
Vincent CORDONNIER
Prendre rendez-vous