Les différents types d’externalisation

Les différents types d’externalisation

Dans la plupart des secteurs d’activité, les entreprises ont souvent recours à l’externalisation. Il s’agit d’un réel choix stratégique, l'entreprise fait alors appel à une autre structure afin de lui confier son informatique, sa logistique ou une partie de sa production.

L’externalisation peut se présenter sous plusieurs formes.

Les achats sur catalogue

Lorsqu'un client commande des produits spécifiques sur un catalogue à un sous-traitant. Ces achats correspondent généralement à des besoins ponctuels. Il n’existe donc aucune liberté d’action pour le sous-traitant. Ce dernier est tenu de se conformer à la commande de son client.

La sous-traitance

Elle consiste à ce qu’un donneur d’ordre (maître d’œuvre) confie à une autre structure (sous-traitant) l’exécution d’un contrat d’entreprise signé avec le maître d’ouvrage. Les travaux effectués par le sous-traitant sont sous la responsabilité du maître d’œuvre. Le sous-traitant est également en mesure de sous-traiter mais doit se conformer formellement aux directives et aux spécifications techniques. Cette technique est dénommée « sous-traitance en cascade ». On déduit alors que la sous-traitance est un outil très prisé par les sociétés car il offre le plus de choix. Il existe deux types de sous-traitances. Selon la finalité, on peut distinguer :

  • La sous-traitance de capacité

Elle est utilisée de façon occasionnelle et permet d’affronter un surcroît d’activité. Elle a pour but d’augmenter les capacités de production. Une autre entreprise est chargée de réaliser partiellement ou totalement la production.
 

  • La sous-traitance de spécialité

Cette procédure est souvent utilisée. Elle permet de faire appel à des entreprises mieux équipées et plus compétentes dans les secteurs les moins maîtrisés. Elle permet aussi de scinder le processus de production en plusieurs tâches. Dans le cadre de la sous-traitance de spécialité, on peut parler de sous-traitance de marché (quand le donneur d’ordre fait assumer au sous-traitant une partie des travaux que le donneur d’ordre est censé assurer au maître d’ouvrage) et de sous-traitance industrielle (le client passe une commande spéciale pour un prix fixé préalablement).

  • L’impartition

On parle d’impartition lorsque le sous-traitant effectue des travaux ne générant pas de chiffre d’affaires (accueil, secrétariat…). Dans ce cas de figure, l’entreprise donneuse d’ordre contrôle fermement le déroulement des opérations. Elle dirige toutes les activités participant à la conception, la réalisation, le suivi et le perfectionnement d’un même projet.

Publicité

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61