Le bilan prévisionnel

Création d'entreprise • Publié le vendredi 15 mars 2013, mis à jour le jeudi 3 janvier 2019
 Le bilan prévisionnel
Le bilan prévisionnel est un document incontournable lors de la création de l’entreprise et le mettre en place nécessite certaines connaissances en matière de comptabilité ainsi qu’en fiscalité.

Lors de l’élaboration de ce bilan, il y a deux facteurs qu’il faut prendre en considération :
- Le chiffre d’affaires prévisionnel : afin de pouvoir le définir, l’entrepreneur doit effectuer une étude de marché ayant pour objectif d’évaluer le produit. Pour déterminer le chiffre d’affaires, il est également possible d’analyser les activités de la concurrence et de se comparer à elle.
-
Les dépenses prévisionnelles : il s’agit de la totalité des charges que l’entrepreneur devra dépenser pour le lancement de son activité. Afin de déterminer ces dépenses, il doit identifier les besoins nécessaires pour parvenir au chiffre d’affaires préétablit et les montants nécessaires pour les acquérir. Voici quelques exemples de besoins : un local, du personnel, la matière première, des ordinateurs, des machines…..

Toutes ces informations devront par la suite être placées dans des tableaux de prévisions tels que : le compte de résultat, le bilan, les soldes intermédiaires de gestion, le budget prévisionnel et les tableaux de trésorerie.

INTÉRÊT ET CARACTÉRISTIQUES D’UN BON BILAN PRÉVISIONNEL

Le bilan prévisionnel est un outil de gestion qui va permettre de juger de la viabilité et la rentabilité d’un projet. Il ne s’agit pas seulement d’un document requis par votre banquier pour l’obtention de fonds, il est question d’un véritable guide de pilotage à suivre tout le long du démarrage de l’activité de l’entreprise et la ligne directive à suivre dans les 3 années qui suivent en général.

POURQUOI FAIRE UN BILAN PRÉVISIONNEL ?

Qui dit prévision, dit prévention et anticipation, deux paramètres clé en création d’entreprise.

Le bilan prévisionnel est ainsi l’équivalent de la feuille de route à respecter en termes de dépenses prévues et de gains escomptés. Ce document permet de calculer approximativement les recettes et les dépenses prévues pour les trois prochaines années.

Si votre entreprise existe déjà, vos calculs se baseront sur les chiffres réalisés les années précédentes et seront extrapolés sur la période à venir.  

La réalisation d’un bilan prévisionnel doit prendre en compte toutes les charges fixes et prévues de l’entreprise (factures, assurance, loyer, salaires, impôts…). Les montants doivent être exacts et non approximatifs, les chiffres avancés doivent être précis et ne pas faire allusion à des dépenses vagues.

Le bilan prévisionnel occupe ainsi une place importante dans la rubrique financière du business plan de tout projet. Au-delà de convaincre les éventuels fournisseurs, le bilan prévisionnel constitue un véritable baromètre pour l’entrepreneur qui lui permet de visualiser les objectifs à atteindre et les charges à prendre en considération.

QU’EST-CE QUI FAIT UN BON BILAN PRÉVISIONNEL ?

Il est impératif lors de l’élaboration du bilan prévisionnel de se cantonner à la réalité des choses et de ne pas aller dans la surestimation ou l’excès d’optimisme. Le but étant qu’il n’y ait pas de mauvaises surprises à l’arrivée en matière de décalage entre objectifs fixés et résultats atteints.

La majorité des entrepreneurs s’accordent à dire qu’un bon budget prévisionnel se fait mois par mois. Il tient ainsi compte des variations saisonnières susceptibles d’impacter les prévisions préétablies. Toutefois, il ne s’agit aucunement de diviser son bilan prévisionnel sur douze, ça ne servirait strictement à rien et ne permettrait pas de rendre compte de la situation mois par mois.

La règle d’or pour la réussite d’un budget prévisionnel est de définir dès le départ ses objectifs de vente de manière spécifique (pour chaque marché, secteur d’activité, produit, segment de clientèle…). Tous les acteurs concernés (managers, chefs de projet…) doivent être consultés pour la réalisation d’un plan prévisionnel. Cette concertation permet de faire converger les efforts de tout le monde dans une direction commune.

Le bilan prévisionnel est donc un outil d’analyse financière incontournable à l’occasion de la création d’une nouvelle entreprise. C’est l’un des éléments constitutifs du plan d’affaires. Il dessine la partie financière de ce dernier et inclut des informations portant sur l’étude de marché.

Il s’agit d’un tableau d’indicateurs qui décrit les différentes anticipations du chef d’entreprise pendant les premières années de son activité.

Le bilan prévisionnel se compose de :

- un bilan,

- un compte de résultat,

- un solde intermédiaire de gestion,

- un budget,

- un plan de financement,

- des tableaux de trésorerie,

- quelques ratios significatifs en fonction du projet.

Ce tableau de bord permet de gérer l’activité de l’entreprise en s’appuyant sur un travail comparatif entre la situation réelle de l’entité et ce que souhaite réaliser l’entrepreneur. En cas de déficit budgétaire, d’incohérence ou de difficultés, ce dernier sera en mesure de faire face aux différents aléas grâce à des rectifications et des ajustements susceptibles de réaliser l’équilibre et garantir un meilleur rapprochement entre la situation réelle et la situation prévisionnelle.

Il est important de préciser que l’élaboration du bilan prévisionnel peut s’effectuer par les propres moyens de l’entreprise en question, ou en faisant appel aux compétences extérieures spécialisées en la matière.

Cette fiche répond-elle
à votre question ?
Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61