Le 1er service d'aide aux dirigeants 250 000 demandes depuis 2007 - Gratuit et sans engagement

Compte de résultat prévisionnel : comment l’établir et à quoi ça sert ?

Publié le jeudi 21 février 2013, mis à jour le jeudi 3 janvier 2019

Le compte de résultat prévisionnel permet de prévoir à l’avance une estimation du résultat net sur l’exercice de l’année. Il est à établir sur une période allant de 3 à 5 ans. En se basant sur les entrées d’argent prévues, il permet de calculer la capacité à rembourser les emprunts contractés. Il s’agit donc d’un bon baromètre de la rentabilité de votre affaire.

POURQUOI FAIRE UN COMPTE DE RÉSULTAT PRÉVISIONNEL ?

Ce document permet de prévoir à l’avance et avec plus ou moins de précisions, les bénéfices et les pertes attendues. Ce prévisionnel est important pour juger de la rentabilité de votre entreprise, pour justifier des fonds investis et pour inciter à l’investissement des profils financiers. Pour le démarrage de l’activité de votre entreprise, ne soyez pas trop optimiste en termes de prévisions de vente afin qu’il n’y ait pas de décalage avec les charges. Ce compte de résultat est à prévoir pour les 3 années suivant le lancement de projet pour rendre compte de l’évolution de l’activité, des achats et donc des résultats. Les prévisions de chiffre d’affaire à atteindre reposent sur le volume prévu des frais inhérent à l’activité et sur le niveau d’achat à atteindre.

L’élaboration de ce document est un exercice spéculatif et peu évident, mais c'est un point fondamental de la faisabilité et la viabilité de votre projet. La détermination du chiffre d’affaires est un point crucial devant découler de la connaissance du marché, de l’étude analytique du marché, du secteur d’activité et de la concurrence pour juger de la tendance d’évolution des ventes et des commandes.

COMMENT FAIRE LE COMPTE DE RÉSULTAT PRÉVISIONNEL ?

Pour établir votre prévisionnel de résultat, il vous faudra faire preuve de cohérence et de rigueur pour se projeter dans l’avenir en collant fidèlement à la situation générale du marché. Il faut s’imaginer en conditions d’exploitation et le faire sans excès d’optimisme ni de pessimisme. Pour être le plus précis possible, il importe de faire le tour des charges fixes et variables qui peuvent être :

  • Des charges d’exploitation (achats de bien, de matières premières, de fournitures, de produits et fournitures d’entretien…)
  • Charges externes (factures, loyers, assurances…)
  • Impôts et taxes
  • Frais de personnel (salaires et charges sur salaires)
  • Frais occasionnels (déplacements, honoraires, publicité…)
  • Charges exceptionnelles (sinistres…)

Toutes ces charges sont à opposer aux recettes attendues ou espérées, qui sont de l’ordre des :

• Produits d’exploitation (vente, chiffre d’affaires…)

• Produits financiers (intérêts perçus sur placements…)

• Produits exceptionnels (subventions, aides…)

Une fois confrontées les unes aux autres, ces données peuvent donner lieu à deux alternatives possibles. Soit un bilan négatif dans le cas où les charges priment, soit un bilan positif si ce sont les recettes qui sont les plus importantes. Dans les deux cas de figure, pertes et bénéfices sont ainsi prévus par anticipation.

Télécharger un modèle de prévisionnel gratuitement

Quelles sont les étapes de la création d'entreprise? Par où commencer? Comment faire un business plan, un prévisionnel, un plan de financement? Quel est le statut adapté pour notre entreprise? Autant de questions que les 2 créateurs se sont posées avant d'être accompagnés par le Correspondant local Jérôme Freyder. 


Publicité