L’expert comptable vers une dimension sociale

On assiste à de plus en plus d’entreprises qui font appel à un expert comptable. Autrefois, assez rare, cette pratique est devenue courante et semble être bénéfique pour les entreprises en quête d’efficacité.
Aujourd’hui, son intervention prend même une dimension sociale et se retrouve souvent au milieu de l’organisation interne. Ainsi ses missions, qui étaient à l’origine purement technique prennent de l’ampleur et interviennent dans plusieurs secteurs d'activité de la société.

 

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, cet homme passionné de chiffre est sollicité pour des tâches sociales. Il ne faut pas oublier que dans l’entreprise moderne, l’expert comptable est un vrai partenaire et véritable bras droit du chef d’entreprise. Il est donc censé tout connaître sur l’entreprise et trouver les meilleures solutions. Ainsi il se retrouve dans l’obligation d’intervenir dans plusieurs secteurs d'activité de la société.
 


Des compétences pour intervenir dans des missions sociales
 

Fini l’époque où l’expert comptable se limitait à ses comptes et procédures. Désormais il doit être en mesure d’assurer des missions sociales dans l’entreprise. Il doit assumer des responsabilités liées à la vie sociale d'une société. Ainsi il est en mesure de prévenir les dirigeants d’un risque social qui pourrait intervenir dans l’organisation en raison de sa présence et de son implication avec tous les éléments de l’entreprise notamment dans les cas des TPE et PME.

Ses compétences lui permettent de synthétiser des faits sous forme de tableaux afin d’être plus explicite et efficace à trouver une solution. Tous ces tableaux de bord interviennent en tant qu’outils à la prise de décision.

Parmi les missions sociales qui lui sont attribuées :
 

L’administration des ressources humaines
 

Par cela, on entend la gestion de la paye mais aussi les déclarations sociales et fiscales. L’expert comptable connait chaque détail de chaque employé : la nature de son contrat, sa rémunération, son plan de carrière. Il ne s’agit pas uniquement de lui établir une fiche de paie. Il doit aussi assurer le calcul des cotisations sociales et fiscales de chaque employé tout en tenant compte du secteur d’activité (et donc de la convention collective sectorielle qui peut s’appliquer).

Par la suite, une lourde charge lui est attribuée concernant les déclarations sociales et fiscales qu’il est supposé rédiger. Elles sont destinées aux différents organismes concernés et à l'Administration. Il doit faire très attention à l’exactitude des informations mais aussi à respecter les délais. En effet, à ce niveau c’est un objectif de résultat et il serait en faute grave en cas d’erreur de sa part.
L’expert peut aussi, notamment s’il appartient à un petit cabinet, prendre en charge la tenue du journal des salaires et l'archivage des données. Ainsi il joue un rôle complet sur le plan social et en cas de manquement, il peut créer une véritable tension dans l’entreprise.



De nouvelles responsabilités sociales

 

Depuis quelques années, le métier d’expert comptable a évolué pour englober une autre partie, autre que celle des bulletins de salaire et des déclarations diverses.
Désormais, on le voit intervenir dans la gestion de carrière des employés, et participer  aux différentes tâches visant à développer et optimiser le plan social de la société.

Plusieurs nouvelles missions lui ont été rattachées :

Il devient un vrai collaborateur et est tenu d’élaborer entre autre l'évaluation du passif social de l’entreprise. Il se doit aussi de faire des prévisions en matière de gestion de l’emploi. C’est à lui qu’on demandera d’estimer le budget emploi et le nombre de postes à pourvoir. Il devra aussi mettre en place un audit social, véritable outil de diagnostic afin d’évaluer la structure et les différentes orientations à prendre en matière de gestion des ressources humaines comme le choix de la prévoyance ou la retraite.

Même s’il semble être l’homme à tout faire de l’entreprise, son coût est souvent élevé pour l’entreprise et il n’est pas évident pour des petites entreprises de s’offrir ses services. Toutefois, il est la garantie d’un conseil d’expert efficace pour l’entreprise. En effet le métier d’expert comptable est strictement réglementé assurant ainsi la qualité de ses prestations. Il est aussi tenu à la confidentialité des renseignements qu’il détient sur ses clients.

 

Un code de déontologie clair et stricte

 

En France, la responsabilité disciplinaire est reconnue pour le métier d’expert comptable. Un seul manquement au code de déontologie, et l’expert comptable peut être rayé de l’ordre des experts comptables.
D’ailleurs, toutes les personnes qui souhaitent exercer la profession d’expert comptable doivent strictement se référer à ce code. Il faut savoir qu’il a été mis en place par l’ordonnance du 19 septembre 1945 afin d’encadrer l’organisation comptable. En contrepartie, c’est le conseil de l’Ordre des Experts-comptables qui est chargé de la faire respecter et de contrôler tout manquement. En cas de faute, le client peut très bien porter plainte au conseil de l’Ordre, qui même sans préjudice établi, sanctionnera l’expert comptable si le manquement au code de déontologie est prouvé.

Le code de déontologie de l’expertise comptable oblige tous les professionnels inscrits dans l’annuaire expert comptable à fournir un travail pertinent et complet. C’est pourquoi une entreprise doit avant tout vérifier si l’expert comptable est bien inscrit dans la liste afin de garantir l’éthique dans ses tâches. Le secret professionnel garantit à l’entreprise une totale confidentialité des informations transmises par le client.

 

Une spécificité bien française



Le Code de déontologie de l’expert comptable n’est pas présent dans tous les pays européens. En Espagne par exemple, il est tout a fait possible d’exercer en tant qu’expert comptable sans être inscrit sur la liste et il n’y a aucun code du métier à respecter. La responsabilité disciplinaire n’est donc pas engagée.

En France, heureusement pour nous, pour exercer il faut au préalable faire la demande et être inscrit à l’Ordre des Experts comptables.
Ainsi même si le métier d’expert comptable tend à évoluer incluant de plus en plus une dimension sociale, il n’en reste pas moins un métier très réglementé où le sérieux et le professionnalisme sont la garantie de ses missions dans les règles du métier.

Vous avez soif d'informations ?

En vous inscrivant à notre newsletter, vous serez abreuvés de connaissances tous les vendredis soirs !

Voir un exemple de newsletter »

VALPOLIS SARL - 10 Grand Rue, 68280 LOGELHEIM - info@petite-entreprise.net - 03 68 61 61 61